NOUVELLES

Un séisme de magnitude 7,2 secoue le centre et le sud du Mexique, aucun mort

18/04/2014 12:07 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

ACAPULCO, Mexique - Un puissant tremblement de terre de magnitude 7,2 est survenu vendredi matin dans le centre et le sud du Mexique, provoquant une panique dans les rues, où tombaient des morceaux de verre et des débris.

Quelques murs ont craqué ou se sont effondrés, mais aucun dommage important ni décès n'était signalé dans l'immédiat.

L'épicentre du séisme, survenu à 9 h 30, était situé sur une faille en dormance, au nord-ouest de la destination touristique d'Acapulco, où de nombreux Mexicains s'étaient d'ailleurs rendus pour le congé de Pâques.

Les autorités ont affirmé que le séisme a pu être ressenti dans au moins cinq États ainsi qu'à Mexico, la capitale, où plusieurs murs se sont effondrés et des façades ont craqué. Les trottoirs étaient jonchés de débris partout dans la ville.

Des dommages mineurs ont été signalés dans la région: clôtures et arbres tombés, fenêtres brisées. Une brève panne d'électricité est survenue à Chilpancingo, la capitale de l'État de Guerrero, où se trouvait l'épicentre, mais le courant a été rétabli après 15 minutes.

Enedina Ramirez Perez se trouvait à Acapulco en vacances avec sa famille. La femme de 59 ans déjeunait lorsque son hôtel s'est mis à trembler. «Les gens renversaient les chaises pour se précipiter dehors, ils agrippaient leurs enfants et se piétinaient les uns les autres, a relaté la dame de Mexico. La sécurité de l'hôtel a été excellente, ils ont commencé à calmer les gens. Ils ont réussi à faire sortir tout le monde calmement.»

L'épicentre du séisme était situé à 273 kilomètres au sud-ouest de Mexico. La terre a tremblé durant au moins 30 secondes. Dans la capitale, moins occupée qu'à l'habitude en raison du congé pascal, les édifices tanguaient alors que les gens fuyaient les hauteurs et se précipitaient dans les rues, certains encore vêtus de leur pyjama ou robe de chambre.

«J'ai commencé à entendre les murs craquer et j'ai dit: 'On s'en va' !», a raconté Rodolfo Duarte, 32 ans, qui vit au troisième étage d'un immeuble d'appartements.

«C'était très fort», a affirmé Gabriel Alejandro Hernandez Chavez, un agent de sécurité d'un édifice à appartements de Mexico. «Et je suis habitué aux tremblements de terre.»

Le maire de Mexico, Miguel Angel Mancera, a confirmé qu'il y avait eu quelques petites pannes de courant en raison de transformateurs tombés, mais les autorités s'affairaient à rétablir le service.

Selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS), le foyer était situé à 24 kilomètres sous la terre.

On ne signalait aucun décès en début d'après-midi, mais comme c'est souvent le cas lors des tremblements de terre au Mexique, des régions éloignées peuvent mettre du temps à donner signe de vie.

Le séisme est survenu sur la côte pacifique, le long de la brèche sismique de Guerrero, d'une longueur de 200 kilomètres, où des plaques tectoniques se rencontrent et se sont soudées. Cela implique qu'une énorme quantité d'énergie s'y est accumulée, ce qui peut avoir des effets potentiellement dévastateurs, a expliqué le séismologue du USGS Gavin Hayes.

Les scientifiques surveilleront avec plus d'attention la zone où des répliques moins intenses pourraient déstabiliser les régions entourant la plaque sismique et augmenter les chances d'une secousse plus puissante.

La brèche de Guerrero a la capacité de produire des séismes de magnitude allant jusqu'à 8,4. En 1985, un tremblement de terre, dont l'épicentre était situé sur la côte du Pacifique à 400 km de Mexico, avait fait 9500 morts et détruit plusieurs édifices dans la capitale. Sa magnitude était de 8,1.

La ville de Mexico est vulnérable aux tremblements de terre, même éloignés, parce qu'une grande partie de la capitale est bâtie sur de la vase asséchée, qui bouge lorsque frappent les ondes sismiques.

PLUS:pc