NOUVELLES

Soudan du Sud : au moins 48 morts dans l'attaque d'un camp de l'ONU 

18/04/2014 12:39 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Des civils armés se présentant comme des manifestants pacifiques qui voulaient remettre une pétition à la mission de l'ONU au Soudan du Sud ont forcé l'entrée d'un camp dans lequel 5000 personnes étaient réfugiés et ont ouvert le feu, ont annoncé les Nations unies, jeudi.

Selon une source onusienne s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, l'attaque a fait au moins 48 morts et une soixantaine de blessés dans la base de Bor, dans l'État de Jonglei (nord), où sont stationnés des casques bleus indiens et sud-coréens.

Un porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric, a fait état de dizaines de blessés parmi les civils, mais n'a pas fourni de bilan précis. Deux Casques bleus ont été blessés en repoussant les agresseurs, a-t-il ajouté.

Des troupes sud-soudanaises ont été déployées pour sécuriser la base, a déclaré vendredi le porte-parole du président Salva Kiir.

« L'armée vient d'arriver. Elle a eu pour ordre de protéger la Minuss [Mission des Nations unies au Soudan du Sud] donc il n'y aura aucune attaque », a précisé Ateny Wek Ateny, joint par Reuters au téléphone.

Plus d'un million de Sud-Soudanais ont fui leurs maisons depuis que des combats ont éclaté en décembre entre les troupes loyales au président Salva Kiir et des soldats fidèles à son ancien vice-président, Riek Machar. 

PLUS:rc