NOUVELLES

Sans-fil: Mobilicity tentera de nouveau de se faire acheter par Telus

18/04/2014 04:59 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le petit fournisseur ontarien de services sans fil Mobilicity, sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers depuis six mois, a accepté la dernière offre d'achat de 350 millions $ présentée par Telus Corp. (TSX:T).

Selon Mobilicity, l'offre d'achat doit encore être approuvée par la Cour supérieure de l'Ontario, le Bureau fédéral de la concurrence, Industrie Canada et les créanciers de l'entreprise.

Telus a déjà tenté par deux fois d'acheter le petit fournisseur, mais les deux tentatives ont chaque fois été rejetées par Industrie Canada.

Vendredi, Jake Enwright, un porte-parole du ministre de l'Industrie, James Moore, a déclaré que le gouvernement n'approuverait pas les requêtes de transfert de spectre sans fil qui «réduisent la concurrence» dans ce secteur.

Cette fois, cependant, Mobilicity dit croire que la proposition satisfera les critères du ministère et n'affectera pas la concurrence sur le marché canadien.

La compagnie indique également que la «grande majorité» de ses 165 000 clients actuels seraient en mesure de migrer sans problème vers le réseau de Telus après la transition. Toujours au dire de Mobilicity, il n'y aura pas de «changements envisagés au sein du personnel» en vertu de la transaction proposée.

«Cette vente constitue une favorable issue à des efforts de restructuration de Mobilicity et d'un vaste processus de vente», a déclaré William Aziz, responsable de la restructuration au sein de la compagnie. «Je suis sûr que cette transaction sera dans le meilleur intérêt des clients et des employés de Mobilicity.»

Le fournisseur était en quête d'un acheteur et a contacté 25 entreprises pour un appel de propositions. Cinq offres avaient été déposées à la date limite du 16 décembre, et seule celle de Telus a été jugée acceptable.

PLUS:pc