NOUVELLES

Sacs de sable à L'Ancienne-Lorette : sous la juridiction de Québec, dit le ministère

18/04/2014 07:41 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Le dossier des sacs de sable à L'Ancienne-Lorette connait un nouveau rebondissement. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEP) demande à la Ville de Québec de retirer rapidement les 650 sacs installés en août dernier par la municipalité de L'Ancienne-Lorette.

« L'agglomération de la Ville de Québec a le pouvoir d'agir sur tous les cours d'eau, incluant la rivière Lorette », explique le directeur régional du MDDEP, Jean-Marc Lachance. L'étendue d'eau relève de la juridiction de la Ville de Québec, ce qui donne le droit à la municipalité d'enlever les sacs installés par le maire Émile Loranger. Une installation qui, selon le ministère, cause préjudice aux citoyens de Québec.

Les maires Régis Labeaume et Émile Loranger avaient pourtant décidé de mettre leurs « vieilles chicanes de côté » pour collaborer dans ce dossier. Ils s'étaient entendus, lundi, pour que L'Ancienne-Lorette gère, elle-même, le dossier avec le MDDEP.

Rappelons que l'administration Labeaume a fait parvenir une mise en demeure à L'Ancienne-Lorette la semaine dernière pour qu'elle enlève les sacs.

La Ville de Québec dit craindre que les remblais et la présence des sacs ne créent des problèmes en aval de la rivière en cas de crue importante.

Émile Loranger refuse cependant de retirer ses installations. Il défend notamment que trois maisons construites dans la bande riveraine serviront elles-mêmes de remparts pour protéger le reste du quartier si les sacs sont retirés.

Le ministère avait déjà avisé la Ville de L'Ancienne-Lorette de la non-conformité de l'installation de certains sacs de sable.

PLUS:rc