NOUVELLES

Rob Ford lance sa campagne de réélection à la mairie de Toronto

18/04/2014 10:21 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Rob Ford, le maire déchu de ses pouvoirs de la ville de Toronto, a lancé sa campagne de réélection dans un rassemblement digne des campagnes américaines et en dépit des scandales nés de sa consommation de drogue et d'alcool.

Devant des militants enthousiastes de la "Nation Ford", un groupe composé de supporteurs issus des banlieues, Rob Ford a parlé jeudi soir pendant près d'une heure dans une ambiance festive avec force musique rock et banderoles. A ses côtés, son frère Doug Ford, conseiller municipal, qui sera son directeur de campagne.

Rob Ford n'a pas éludé ses problèmes personnels qui ont empoisonné la vie politique locale et défrayé la chronique à l'international.

Celui qui combat "les élites du centre ville" pour défendre les contribuables cherche à reconquérir les votes qui l'ont porté au poste de premier édile de la quatrième ville nord-américaine.

Rob Ford avait été le premier le 2 janvier à déposer sa candidature à sa propre succession, fort de sa popularité dans les quartiers les plus défavorisés de l'agglomération, pour une élection prévue le 27 octobre prochain.

Depuis, les candidatures se sont multipliées, dont beaucoup dans les rangs proches des conservateurs. Parmi ces derniers, Karen Stintz, actuelle responsable des transports de la ville, et John Tory, l'ancien patron du groupe de communications et médias Rogers, qui avait été battu dans la course à la mairie en 2003 avant de se retirer de la politique ces dernières années.

Mais Rob Ford devra surtout faire face à une redoutable opposante: Olivia Chow, femme du chef décédé du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) Jack Layton et grande figure de la vie politique canadienne.

Mme Chow a démissionné le mois dernier de son poste de député pour se lancer dans la course à la mairie, en promettant de faire campagne sur un programme et non contre l'image véhiculée par le maire.

Rob Ford a été déchu de ses pouvoirs en novembre, après avoir créé le scandale en avouant avoir consommé du crack et en reconnaissant avoir un sérieux problème avec l'alcool. C'est son adjoint Norm Kelly qui a hérité de tous les pouvoirs exécutifs du maire.

mbr/sam

PLUS:hp