NOUVELLES

RDC: le directeur du parc des Virunga évacué à Nairobi (officiel)

18/04/2014 09:41 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Le directeur du parc des Virunga, Emmanuel de Mérode, blessé par balles lors d'une attaque dans l'est de la République démocratique du Congo, a été évacué vendredi vers Nairobi, où séjourne sa famille, a-t-on appris de source officielle.

"Il a décollé à 13h45 (11h45 GMT) pour Nairobi, à bord d'un avion privé affreté à partir de Nairobi", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku.

"Je crois qu'il a été évacué pour se reposer car à Goma (capitale du Nord-Kivu, est) on l'a bien stabilisé. Il est aussi parti pour rassurer son épouse, qui vit à Nairobi", a-t-il ajouté.

M. de Mérode, 43 ans, nommé directeur du parc en 2008, a été attaqué mardi par des hommes armés non identifiés dans une forêt située à une trentaine de km au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu, une région instable depuis près de vingt ans. Il était sans escorte.

Après avoir reçu une balle à l'abdomen et au thorax, M. de Mérode avait été opéré puis placé en soins intensifs. L'attaque a suscité de vives condamnations en RDC ainsi qu'à l'étranger.

"Il a salué vraiment la perspicacité avec laquelle les médecins congolais l'ont soigné. Il avait refusé d'être transféré après l'attaque, disant qu'il avait confiance en les médecins congolais, qu'il fallait valoriser les ressources humaines congolaises", a souligné M. Paluku.

Créé en 1925 sous la colonisation belge, le parc des Virunga, l'un des plus vieux parcs nationaux d'Afrique, s'étend sur près de 800.000 hectares à la frontière avec l'Ouganda et le Rwanda. Il abrite des gorilles des montagnes et une petite population de gorilles des plaines - menacée d'extinction.

Le parc a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979 et, en 1994, l'organisation l'a inscrit sur sa liste du patrimoine mondial "en péril". Plus que la déforestation ou encore le braconnage, ce sont les dommages irréparables que causerait une éventuelle exploitation pétrolière qui inquiètent les défenseurs de la nature.

hab/jmc/jlb

PLUS:hp