NOUVELLES

Procès Pistorius: le légiste de la défense ne refuse pas de témoigner (avocat)

18/04/2014 01:52 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Le médecin légiste engagé par l'équipe de la défense d'Oscar Pistorius qui avait assisté à l'autopsie de sa victime ne refuse pas de témoigner parce que ses conclusions auraient étayé celles de l'accusation, a assuré un avocat de l'athlète sud-africain samedi.

Reggie Perumal, un médecin légiste qui a rejoint l'équipe de défense de l'athlète juste après que ce dernier eut abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013, avait dit à l'AFP jeudi qu'il ne parlerait pas au procès.

Selon Steve Naidoo, un autre médecin légiste basé comme M. Perumal à Durban (est), le Dr Perumal n'aurait pas voulu changer ses conclusions, similaires à celles du spécialiste cité par l'accusation qui a mené l'autopsie avec lui.

"Ce n'est pas vrai!", a indiqué vendredi à l'AFP Brian Webber, un des avocats d'Oscar Pistorius.

"Si nous voulons qu'il témoigne, il le fera", a-t-il souligné, soulignant qu'"il fait toujours tout à fait partie de l'équipe" de défense.

Me Webber a cependant admis que Reggie Perumal ne viendrait vraisemblablement pas à la barre, comme il l'avait déjà dit à l'AFP jeudi.

"Il ne viendra probablement pas témoigner", a-t-il noté vendredi.

"La décision d'appeler un autre médecin légiste a été prise en raison de la disponibilité du Dr Perumal", a ajouté l'avocat dans un communiqué.

A sa place, l'équipe d'Oscar Pistorius a cité Jan Botha, un autre médecin légiste. Pour des raisons de disponibilité, il a été le premier témoin appelé par la défense le 7 avril, alors que l'usage veut que l'accusé parle d'abord.

Le médecin légiste cité par l'accusation, Gert Saayman, avait trouvé des restes de repas dans l'estomac de la victime, concluant qu'elle avait mangé environ deux heures avant sa mort. Or, la défense soutient qu'Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp s'étaient tranquillement endormis plus de cinq heures avant le drame.

Jan Botha a contesté les conclusions du Dr Saayman, estimant que l'estimation du temps de digestion d'une victime avant sa mort était "une science prêtant franchement à controverse et controversée". Il avait quand même admis que toute digestion doit durer moins de six heures, alors que Pistorius affirme que Reeva n'avait rien mangé depuis huit heures quand elle est morte.

Oscar Pistorius affirme qu'il a tué Reeva Steenkamp "par erreur", la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. L'accusation pense au contraire qu'il l'a abattue de sang froid.

Barry Roux, l'avocat vedette de l'athlète, s'est employé depuis le début du procès le 3 mars à remettre en cause les conclusions du Parquet, avis d'experts à l'appui.

Ajourné jeudi midi, le procès doit reprendre le 5 mai.

liu/sba

PLUS:hp