NOUVELLES

Palat « probablement » absent

18/04/2014 01:06 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

TAMPA - Le Lightning a survécu en l'absence de Steven Stamkos grâce notamment au travail des recrues. Il semble bien qu'une de ces recrues manquera à l'appel pour le match 2 de la série contre le Canadien.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Jon Cooper a mentionné qu'Ondrej Palat sera « probablement » absent, vendredi soir.

Palat a quitté le premier match tôt en troisième période pour soigner une blessure au haut du corps. Il a raté les entraînements de jeudi et vendredi.

Cette saison, Palat a amassé 59 points, le deuxième total chez les recrues de la Ligue nationale, tout en présentant un différentiel de +32, le plus élevé parmi les joueurs de première année.

« On dirait qu'il y a eu un trou dans notre formation toute la saison, a mentionné le capitaine du Lightning, Steven Stamkos, après l'entraînement matinal de vendredi, auquel ont participé une dizaine de joueurs. Palat est un joueur incroyable, mais c'est une chance pour d'autres d'éclore. C'est pourquoi on a connu du succès cette saison. »

Chez le Canadien, Michel Therrien a indiqué qu'il n'y aurait aucun changement. Douze joueurs ont participé à l'exercice optionnel, en plus des deux gardiens, Carey Price et Peter Budaj. Travis Moen (commotion) était du nombre, mais Therrien a dit jeudi qu'il ne serait pas disponible pour disputer le deuxième match.

Crucial, pas critique

En arrière 0-1 dans la série, le Lightning a déjà perdu l'avantage de la patinoire, et ne souhaite évidemment pas se présenter à Montréal en retard de deux matchs. Mais on refuse de parler d'un match critique (« must-win »).

« Un match critique, c'est quand l'autre équipe mène la série 3-0, a rappelé Stamkos. Mais c'est un match crucial. Tu ne veux pas aller dans un amphithéâtre comme le Centre Bell et perdre 0-2. »

Pour la petite histoire, le Lightning s'est retrouvé en arrière 0-2 à deux reprises dans son histoire, les deux fois en 2003. Les Floridiens avaient remonté la pente au premier tour en remportant les matchs 3 et 4 à Washington, pour ensuite enlever la série en six matchs. Au tour suivant, les Devils l'avaient emporté en cinq.

Deux ajustements

Afin de créer l'égalité, Cooper a relevé deux ajustements que son équipe doit apporter.

« Ne pas leur donner la rondelle serait un bon départ, a dit le volubile entraîneur. On pourrait jouer avec plus de calme. Nos défenseurs ne passaient pas la rondelle assez vite et nos attaquants ne revenaient pas assez profondément dans notre zone.

« On a trop souvent tenté le coup de circuit, ce qui a tout de même fonctionné quelques fois. Les deux buts de Stamkos étaient sur des montées, mais on ne peut pas seulement compter sur ça. On doit passer plus de temps dans leur zone. »

Deux statistiques du match de mercredi illustrent bien cette dernière affirmation. Au total des tirs tentés (au but, hors cible et bloqués), le Canadien a eu l'avantage 74-52. De plus, 28 mises au jeu ont été prises en zone du Lightning, contre 22 dans celle du Canadien.

PLUS:rc