NOUVELLES

Mondial-2014/Italie - La guerre des sept buteurs

18/04/2014 09:37 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Sept buteurs italiens se battent pour une place dans la liste de Cesare Prandelli pour le Mondial-2014, aux côtés de la certitude Mario Balotelli, et donnent tout dans les dernières journées de championnat pour marquer... des points.

Les animateurs offensifs Alessio Cerci (Torino) et Antonio Candreva (Lazio) sont déjà dans l'avion pour Rio, mais le flou demeure sur les places de "bombers".

Rossi, le patient américain

Giuseppe Rossi serait sûr d'y aller... s'il n'était pas si fragile. Écarté presque deux ans des terrains pour des ruptures ligamentaires au genou, "l'Américain" (il est né dans le New Jersey) s'est de nouveau blessé le 5 janvier, sans rupture cette fois. Il a repris l'entraînement mais pas encore la compétition. Longtemps leader du classement des buteurs de Serie A en une demi-saison seulement, "Pepito" est toujours dans le peloton de tête (6e), avec 14 buts, dont un retentissant triplé contre la Juventus Turin (4-2). Il reste le choix numéro un de Prandelli avec "Balo", à condition de prouver qu'il est à 100% de ses moyens. Signe encourageant, il a été convoqué dans la liste élargie de 42 joueurs convoqués en début de semaine pour des tests physiques à Coverciano, le centre d'entraînement de la sélection.

Gilardino l'expérience

A 31 ans, Alberto Gilardino est presque assuré d'un second rôle de "buteur de réserve" au Brésil. Il est dans le groupe depuis longtemps, a honorablement remplacé Balotelli quand le titulaire s'est blessé lors de la Coupe des Confédération, et réussit une honnête saison au Genoa (14 buts en Serie A). Prandelli apprécie sa participation défensive et son sens du sacrifice.

Immobile et Destro, quel espoir à Rio?

Si Prandelli emmène un jeune, ce sera un de ces deux-là, et un seul. Avec leurs noms qui se prêtent aux jeux de mots (Destro signifie droit), Ciro Immobile (Torino, 24 ans) et Mattia Destro (AS Rome, 23 ans) ont tout fait cette saison pour se mettre en valeur. Le jeune "Toro" est le meilleur buteur de la Serie A (19 buts), le jeune "Loup" le meilleur à la moyenne (13 buts depuis son retour de blessure en décembre). Mais Immobile a l'avantage de quelques gestes de classe, et Destro le désavantage d'avoir enfreint le code éthique de la "Nazionale" en se faisant suspendre quatre matches pour un mauvais geste.

Osvaldo, la déception

Pablo Osvaldo était sûr de sa place au Nouvel An. "L'oriondo" (joueur d'origine étrangère, il est né Argentin) occupait la pointe de l'attaque en l'absence de "Super Mario". Mais son transfert de Southampton (Angleterre) à la Juventus en janvier s'est révélé désastreux, il n'a marqué aucun but en championnat, ne joue plus, et semble loin du Brésil.

Toni, Cassano les vieux outsiders

Luca Toni rêve du Brésil, son club, le Hellas Vérone, a même créé un site de soutien "ToniMondial" sur les réseaux sociaux, et le champion du monde 2006 (comme Gilardino) met vraiment tout dans la balance pour revenir en sélection: il a marqué 17 buts. Mais son absence de la liste des 42 ne laisse rien augurer de bon pour celui qui aura 37 ans à la Coupe du monde.

Antonio Cassano figurait bien, lui, dans cette liste, et il a clamé son rêve de disputer un Mondial. "Fantantonio" n'est pas un buteur pur, mais un générateur produisant deux ou trois étincelles par match capables de mettre le feu aux poudres. En outre il a un lien fort avec Prandelli, qui avait attendu son retour de maladie (problèmes cardiaques) pour l'emmener à l'Euro-2012, où il a semé ses petits coups de génie jusqu'en finale. A 31 ans, il réussit une excellente saison avec Parme et a juré qu'il avait arrêté de grignoter, son pêché mignon, pour sa condition athlétique. La diète pour voir le pain de sucre?

eba/gv

PLUS:hp