NOUVELLES

Le corps de Gabriel García Márquez a déjà été incinéré (ambassadeur)

18/04/2014 09:19 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Le corps du prix Nobel de littérature colombien Gabriel García Márquez, décédé jeudi, a déjà été incinéré, a annoncé vendredi l'ambassadeur de Bogotá au Mexique, José Gabriel Ortiz.

"Oui, déjà", a répondu l'ambassadeur à la question de savoir si le corps de l'écrivain avait déjà été incinéré, sans donner plus de précisions.

La radio colombienne Caracol avait auparavant affirmé que le corps de García Márquez avait été incinéré jeudi, le jour même de sa mort.

"Le corps de Gabo a été incinéré le jour même du Jeudi saint", a affirmé Caracol Radio sur son site internet, citant une source proche de la famille de l'écrivain.

Selon Caracol, les cendres du prix Nobel reposeraient maintenant au funérarium J. García López, dans le quartier Pedregal du sud de Mexico. Le funérarium a indiqué à l'AFP que "le service a eu lieu", sans donner de précisions.

La famille de l'écrivain colombien, établi au Mexique depuis les années 1960, n'a pas encore décidé si les cendres seront divisées entre le Mexique et la Colombie, ou si elles reposeront en un même lieu, a indiqué l'ambassadeur colombien.

"Ils ont les cendres (...) ils sont en train de décider si ils vont les emmener en Colombie, si ils vont en emmener une partie", a-t-il expliqué à la presse après avoir rendu visite à la veuve de l'écrivain, Mercedes Barcha.

"Il faut comprendre que c'est une famille très simple. Ni Márquez ni la famille ne se sont attachés à planifier ce qui allait se passer après sa mort. Ce n'est pas son style", a de son côté souligné Jaime Abello, directeur de la Fondation pour un Nouveau Journalisme Ibéro-américain (Fundación Nuevo Periodismo Iberoamericana, FNPI), fondée et présidée par le prix Nobel.

L'écrivain et journaliste, âgé de 87 ans, est décédé jeudi "à 12H08 (18H08 GMT)", selon Radio Caracol. "Il a présenté une insuffisance rénale, puis respiratoire" qui lui a été fatale, selon la radio.

Un hommage sera rendu lundi à "Gabo" dans la capitale mexicaine. Le président colombien Juan Manuel Santos se rendra à cette occasion dans le pays pour assister à la cérémonie qui aura lieu au Palais des Beaux-Arts, a informé vendredi l'ambassadeur de Bogota au Mexique.

"Le gouvernement mexicain, dans un geste très aimable, a voulu faire ses adieux (à Gabriel García Márquez) dans le Palais des Beaux-Arts, où l'on dit adieu aux grands du Mexique", a indiqué José Gabriel Ortiz, soulignant que l'écrivain "a été un Mexicain Colombien de pure souche".

Le Palais des Beaux-Arts de Mexico, ville où a vécu "Gabo" durant les trois dernières décennies, a déjà abrité les hommages rendus à de grands artistes mexicains comme l'écrivain Carlos Fuentes, la chanteuse Chavela Vargas et le comédien Mario Moreno "Cantinflas".

an/yow/emb/jr

PLUS:hp