NOUVELLES

Weibo: la priorité était de "réussir" la cotation (Charles Chao, Sina)

17/04/2014 02:19 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Weibo, considéré comme le "Twitter chinois", a débuté jeudi à Wall Street avec un prix bas mais sa priorité était de "réussir" sa cotation, selon le patron de sa maison mère Sina, Charles Chao, qui relativise les craintes sur la rentabilité du réseau et la censure en Chine.

Q: "Etes-vous déçu par le prix retenu pour l'introduction en Bourse?"

R: "C'est un marché difficile. L'ensemble du marché des entrées en Bourse manque plutôt de vigueur".

"Le prix (fixé pour l'introduction) n'est pas idéal pour nous. Mais réussir l'entrée en Bourse est probablement le plus important. Nous ne nous inquiétons pas trop du cours temporaire de l'action. Si nous pouvons maintenir notre stratégie sur le long terme et innover de manière très ciblée, nous pouvons créer de la valeur pour les actionnaires".

"Weibo a déjà beaucoup de liquidités. Il a déjà près de 500 millions de dollars. Nous ne nous inquiétons pas trop du montant des fonds que nous avons obtenus (grâce à l'entrée en Bourse, ndlr). Je pense que nous aurons beaucoup de liquidités pour permettre à cette entité de continuer à mener sa stratégie. Nous voulions avoir une cotation indépendante, afin que sa valeur soit reconnue indépendamment par les actionnaires".

Q: "Weibo est toujours déficitaire. Que comptez-vous faire pour y remédier?"

R: "Nous faisons de gros progrès dans le domaine publicitaire, en nous adressant à des bases de clients différentes, des marques aux PME en passant par les distributeurs en ligne. Nous perfectionnons nos services de publicité afin de les rendre plus ciblés, plus solides".

Q: "Est-ce que la censure en Chine est un problème pour votre activité et pour vos utilisateurs?"

R: "Cette question particulière inquiète trop les gens. Il ne fait aucun doute que chaque pays a ses propres règles en termes de régulation des contenus ou des comportements des utilisateurs sur internet. La Chine n'est pas une exception".

"Nous avons à gérer cela tout le temps. Nous sommes très expérimentés quand il s'agit de respecter les lois et les réglementations. Donc je ne pense pas que ce soit un gros problème pour nous".

pmh/soe/sam

PLUS:hp