NOUVELLES

Réunion du CCG à Ryad pour tenter de résoudre la crise avec le Qatar

17/04/2014 07:52 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Les ministres des Affaires étrangères des monarchies arabes du Golfe doivent tenir une réunion impromptue jeudi soir à Ryad pour tenter de résoudre la crise avec le Qatar, a annoncé un responsable d'un de ces pays.

Le différent oppose l'Arabie saoudite, chef de file du Conseil de coopération du Golfe (CCG), les Emirats arabes unis et Bahreïn d'une part, et le Qatar de l'autre part, a précisé ce responsable à l'AFP.

Le 5 mars, dans une démarche sans précédent, les trois premiers pays ont rappelé leurs ambassadeurs à Doha, accusant le Qatar de s'ingérer dans leurs affaires et de mener une politique déstabilisatrice dans la région en raison de son soutien à la mouvance islamiste.

Dans une déclaration au quotidien Al-Hayat, dont un extrait a été publié jeudi, le ministre des Affaires étrangères du sultanat d'Oman, Youssef ben Alaoui Abdallah, a affirmé que la crise était "terminée" et que le conflit entre les quatre pays appartenait "au passé".

Selon une source saoudienne, le Premier ministre du Qatar, cheikh Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al-Thani, s'est rendu au cours des derniers jours à Ryad pour y féliciter le prince Mogren ben Abdel Aziz, nommé fin mars prochain prince héritier.

Mardi, le chef de la diplomatie saoudienne, le prince Saoud Al-Fayçal, a déclaré lors d'une conférence de presse que les pays du CCG étaient "libres dans leur politique, à condition de ne pas porter préjudice aux autres membres" du groupement régional.

"Tant que les pays du CCG respecteront ce principe, il n'y aura pas de problème", a-t-il ajouté à propos du Qatar.

at-str/fcc

PLUS:hp