NOUVELLES

Rien d'imminent pour Bishop

17/04/2014 10:41 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

TAMPA - Ben Bishop va mieux, mais il ne faut pas compter sur un entraîneur-chef pour détailler la progression, aussi volubile soit cet entraîneur.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Jon Cooper est donc resté cryptique lorsque questionné sur son gardien, jeudi. Avant l'entraînement du Lightning, Bishop a sauté sur la patinoire avec son équipement complet, mais n'a pas pris de tirs, sauf quelques rondelles lancées à la main par un thérapeute.

« On ne le reverra pas bientôt, mais je ne sais pas ce qu'est bientôt. Si cette série se prolonge, pourrait-il jouer? Potentiellement », a répondu Cooper.

Cooper s'est montré tout aussi opaque au sujet de l'attaquant Ondrej Palat, qui a quitté le match 1, mercredi, en troisième période. Palat était absent à l'entraînement du jour.

Qu'en est-il du meilleur marqueur du Lightning en saison?

« J'imagine qu'il est au jour le jour, mais ne le sommes-nous pas tous? On prendra une décision avant le match vendredi. »

L'absence de Palat a toutefois valu au Montréalais Alex Killorn une promotion dans le trio de Steven Stamkos. Le jeune homme était évidemment ravi à l'idée de jouer avec le meilleur franc-tireur de la Ligue nationale depuis la saison 2009-2010.

« J'ai eu la chance de jouer avec lui lors des deux dernières saisons, par moments. C'est un bon joueur, tu lui donnes la rondelle et il va tirer. Moi, je veux aller au filet et être prêt. »

Prise deux

Quand près de la moitié de vos joueurs vivent leur baptême des séries, et que votre gardien en est à un premier départ, il se peut que la soirée ne se déroule pas comme prévu.

C'est un peu ce qui s'est passé pour le Lightning de Tampa Bay, mercredi, et c'est pourquoi jeudi, les joueurs pouvaient seulement espérer que le match 2 se déroule mieux.

Après avoir mentionné mercredi soir qu'il avait aimé le travail de son équipe malgréla défaite de 5-4 en prolongation, Cooper est d'ailleurs revenu sur ses propos.

« Parfois, le résultat influence ton évaluation d'un match, a admis le charismatique entraîneur-chef. Par moments, je trouvais hier qu'on jouait assez bien, mais en revoyant la vidéo, j'ai été très déçu. Le Canadien a été de loin supérieur à nous.

« Chaque équipe fait des erreurs, mais on en a vraiment fait beaucoup hier. Ça ne nous ressemble pas. D'avoir le premier match derrière nous devrait aider plusieurs de nos joueurs. Il faut travailler plus intelligemment, pas plus fort. »

Huit baptêmes

C'était donc soir de première en séries pour les attaquants Killorn, J.T. Brown, Tyler Johnson, Nikita Kucherov, Cédric Paquette, Ondrej Palat et Richard Panik, en plus du défenseur Radko Gudas. Le gardien Anders Lindback, lui, obtenait le tout premier départ de sa carrière en séries.

« Je ne sais pas si c'était ça, a mentionné Killorn. Tous les joueurs faisaient des erreurs, pas seulement les jeunes. C'est une atmosphère différente, mais ça reste du hockey. »

« Au début, je patinais un peu partout, je voulais un peu trop frapper, a admis Paquette, un ancien de l'Armada de Balinville-Boisbriand. Mais ensuite, ça a mieux été. »

Paquette s'est en effet assez bien débrouillé, avec une passe sur le premier but, en plus d'avoir fait perdre patience à Daniel Brière à quelques reprises.

PLUS:rc