NOUVELLES

Nigeria: au moins sept morts dans des violences interreligieuses dans l'Est

17/04/2014 10:16 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Au moins sept personnes ont été tuées dans des violences ethnico-religieuses dans l'Etat de Taraba, dans l'est du Nigeria, a annoncé jeudi la police, alors que des habitants évoquaient jusqu'à 20 victimes.

Les violences ont touché la ville de Wukari mardi et mercredi, lorsque des hommes armés de l'ethnie jukun, à majorité chrétienne, ont attaqué leurs voisins fulani (peuls) de confession musulmane, en représailles à des affrontements dans un village voisin, a expliqué le porte-parole de la police d'Etat, Joseph Kwaji, à l'AFP.

"Sept personnes ont péri dans les violences, qui ont commencé tard mardi et se sont poursuivies pendant la nuit", a-t-il dit.

Une quarantaine de maisons ont été détruites durant les affrontements, dernier épisode sanglant d'une longue série dans cet Etat ces derniers mois, a précisé M. Kwaji.

Des soldats et des policiers ont été envoyés sur place pour empêcher la reprise des violences, mais aucune arrestation n'a été effectuée, a-t-il ajouté.

Selon des habitants, les Jukun de la ville de Wukari s'étaient joints mardi à leurs homologues de Nwunkyo-Kura pour affronter de présumés assaillants fulani qui venaient d'attaquer ce village situé dans l'Etat voisin de Plateau.

Ali Shehu, un habitant de Wukari, a indiqué avoir personnellement compté 14 cadavres après les combats, et avoir appris que six autres cadavres se trouvaient dans d'autres parties de la ville.

"On nous a simplement tiré dessus sans aucune raison", a déploré M. Shehu, dont la maison a été détruite.

L'Etat de Taraba, en proie à de profonds antagonismes religieux, connaît une vague de violences ethnico-religieuses depuis un an, les jukun et les funali s'affrontant puor le contrôle politique de la région.

Le 5 avril, le gouverneur de l'Etat avait ordonné un couvre-feu permanent dans la ville d'Ibi, après de violents affrontements entre les deux camps qui avaient fait de nombreuses victimes.

En mai 2013, des affrontements entre Jukun et Fulani avaient déjà fait une trentaine de morts à Wukari.

abu/joa/jhb/mba/sba

PLUS:hp