NOUVELLES

Le parlement turc adopte une loi donnant d'amples pouvoirs aux services secrets

17/04/2014 12:49 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Le parlement turc a adopté jeudi soir un projet de loi controversé du pouvoir islamo-conservateur, élargissant considérablement les pouvoirs de l'agence nationale du renseignement (MIT), ont rapporté les médias turcs.

Le texte, adopté à la suite de débats houleux grâce à la majorité absolue dont dispose le Parti de la justice et du développement (AKP) du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, confère des droits accrus en matière de collecte de renseignement aux services secrets turcs et introduit des peines de prison notamment pour les journalistes pour la divulgation de documents confidentiels relatifs à la "sécurité militaire".

Le projet avait été déposé le mois dernier par le pouvoir avant les élections municipales, que l'AKP a remportées haut la main malgré les scandales de corruption et d'écoutes illégales touchant le pouvoir de M. Erdogan, qui dirige la Turquie depuis 2002.

C'est justement dans la perspective d'en finir avec les écoutes pirates qui ont mis à mal l'AKP et le Premier ministre personnellement que le projet avait été soumis à l'assemblée nationale.

La nouvelle législation, qui était débattue depuis la semaine dernière par les députés, habilite le MIT à écouter les lignes téléphoniques et à collecter des informations en lien avec "le terrorisme, les crimes internationaux et le renseignement extérieur".

BA/plh

PLUS:hp