NOUVELLES

La Lituanie voit l'euro comme un rempart contre la Russie

17/04/2014 07:14 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

La Lituanie a adopté jeudi une loi portant sur son adhésion l'année prochaine à la zone euro, une mesure qui renforcera son intégration avec l'Union européenne, sur fond d'inqu iétudes concernant la Russie, sa puissance dominante de l'ère soviétique.

87 députés sur les 141 que compte le Parlement lituanien ont voté en faveur de cette loi, définissant les modalités de changes et d'affichage des prix pendant l'opération. Sept élus ont voté contre et treize se sont abstenus.

"Une intégration plus profonde renforce la sécurité du pays, augmente le poids politique de la Lituanie en Europe et dans l'arène internationale", a déclaré à cette occasion le Premier ministre lituanien Algirdas Butkevicius.

Pays balte de 3 millions d'habitants et membre de l'UE depuis 2004, la Lituanie suit dans cette voie l'Estonie et la Lettonie voisine, déjà membres de la zone euro respectivement depuis 2011 et 2014.

La Lituanie, dont la devise - le litas - est déjà arrimé à l'euro, a de fortes chances de respecter d'ici 2015 tous les critères de Maastricht, selon les économistes.

Le Produit intérieur brut (PIB) de la Lituanie a augmenté de 3,4% en 2013, après une hausse de 3,5% en 2012. Pour 2014, le ministre des Finances lituanien table sur une croissance de 3,4%.

Craignant les hausses de prix, 49% des Lituaniens se sont toutefois déclarés opposés à l'euro, contre 40% d'opinion favorables, dans le dernier sondage disponible de l'Eurobaromètre réalisé en novembre.

"Le sentiment d'insécurité face à la Russie favorise psychologiquement le rapprochement de l'Europe", a déclaré à l'AFP Ruta Medaiskyte, économiste à Finasta bank à Vilnius.

Membre de l'Otan depuis 2004, la Lituanie suit avec une vive inquiétude les opérations de Moscou autour de l'Ukraine.

vab-mrm/ea/ros

PLUS:hp