NOUVELLES

La Chine va faire appel contre l'OMC sur les terres rares

17/04/2014 06:30 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

La Chine a annoncé jeudi qu'elle allait contester en appel l'avis de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui lui a donné tort sur les quotas que Pékin impose sur les exportations de terres rares.

"La Chine va mettre toute sa détermination en interjetant appel", a déclaré le porte-parole du ministère du Commerce, Shen Danyang.

"Quel que soit le résultat, les objectifs et la politique de la Chine en matière de défense de l'environnement et de protection des ressources resteront inchangés", a-t-il ajouté.

Les quotas chinois concernant l'exportation des terres rares, un ensemble de 18 métaux essentiels pour la fabrication de produits de haute technologie ne sont pas justifiés, avait estimé fin mars un groupe d'experts de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Ce panel avait ainsi donné une suite favorable aux plaintes déposées par l'UE, le Japon et les USA contre ces mesures chinoises concernant les terres rares.

L'affaire remonte à 2011, quand la Chine a décidé des quotas d'exportation à ses terres rares, afin de "protéger ses ressources naturelles et leur assurer un développement économique durable".

La Chine affirme détenir une part de 90% dans le marché mondial des terres rares, alors qu'elle n'abrite que 23% des réserves mondiales de ces ressources.

Les terres rares sont des éléments chimiques qui entrent dans la composition de nombreux produits des industries des techniques de pointe.

wf-seb/jug/ia

PLUS:hp