NOUVELLES

Festival de Cannes: des films en prise avec l'actualité en séances spéciales

17/04/2014 09:39 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Plusieurs films traitant de l'actualité politique internationale récente seront présentés en séances spéciales au 67e festival de Cannes, a annoncé jeudi le délégué général du festival, Thierry Frémaux.

Ces séances seront "principalement composées de documentaires et de films qu'on a envie de montrer et dont on a envie de dire l'urgence", témoignant de "la façon dont certains cinéastes à travers le monde font des films en prise directe avec l'actualité", a commenté M. Frémaux, lors de la présentation de la sélection du Festival de Cannes 2014.

Parmi les films retenus, "Maïdan" du réalisateur ukrainien Sergei Loznitsa, déjà venu à Cannes pour y présenter des fictions ("My Joy", "Dans la brume"), portera sur les événements en Ukraine.

Le cinéaste "a posé sa caméra place Maïdan à Kiev" pour faire un film "qui dit beaucoup de ce qui s'est passé dans les derniers mois", a indiqué Thierry Frémaux, précisant que le film avait "été arrêté dans un premier temps en mars pour permettre de faire le montage", mais que le cinéaste allait "continuer autant qu'il le pourrait et jusqu'à la présentation du film à Cannes à l'enrichir".

Autre sujet d'actualité, la Syrie sera à l'honneur dans le film "Eau argentée" du cinéaste syrien Ossama Mohammed, racontant "ce qu'est la situation syrienne depuis trois ans que le pays est en guerre", a expliqué Thierry Frémaux.

"Red Army" de Gabe Polsky parlera d'une équipe de hockey sur glace russe pendant la Guerre froide. "Caricaturistes, fantassins de la démocratie" de la Française Stéphanie Valloatto, produit par le cinéaste roumain Radu Mihaileanu ("Va, vis et deviens"), sera quant à lui consacré à l'association "Cartooning for peace", fondée par le caricaturiste français Plantu et l'ancien secrétaire de l'ONU Kofi Annan et rassemblant des dessinateurs de presse des cinq continents.

Quant au film collectif "Les Ponts de Sarajevo", de 13 réalisateurs dont Jean-Luc Godard (aussi présent en compétition avec "Adieu au langage"), Isild Le Besco et encore Sergei Loznitsa, il évoquera la ville de Sarajevo depuis l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand en 1914 jusqu'à aujourd'hui, selon le délégué général du festival.

slb/pjl/nou/fw

PLUS:hp