NOUVELLES

Crise ukrainienne : Kiev accepte la juridiction de la CPI

17/04/2014 12:15 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

L'Ukraine a accepté la juridiction de la Cour pénale internationale pour des crimes présumés lors de la répression sanglante de manifestations sans précédent contre le président Viktor Ianoukovitch, a annoncé jeudi la CPI.

"Aujourd'hui, le Greffier de la CPI a reçu une déclaration déposée par l'Ukraine acceptant la compétence de la CPI pour des crimes qui auraient été commis sur son territoire à partir du 21 novembre 2013 au 22 février 2014", a indiqué la CPI dans un communiqué.

"L'acceptation de la compétence de la CPI ne déclenche pas automatiquement une enquête. Il revient désormais au procureur de la CPI de décider si oui ou non elle demandera l'autorisation des juges pour ouvrir une enquête", a ajouté la même source.

Le Parlement ukrainien avait appelé le 25 février la CPI à poursuivre le président déchu Viktor Ianoukovitch après trois mois de contestations réprimées dans le sang par les forces de l'ordre.

L'Ukraine est en crise depuis fin novembre. Cette crise avait débuté par une contestation sans précédent provoquée par le revirement pro-russe du pouvoir à Kiev après avoir refusé un rapprochement avec l'Europe.

Après l'éviction du président Ianoukovitch et de son équipe gouvernementale, la situation s'est récemment aggravée, notamment avec la prise de la péninsule de Crimée par la Russie et des tensions accrues dans l'Est russophone du pays ainsi qu'entre Moscou et l'Occident.

ndy/cjo/gg

PLUS:hp