NOUVELLES

Coupe du monde - Saut/finale: Ehning pour une quatrième

17/04/2014 09:43 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Vingt-sept ans après Paris-Bercy, la France accueille à nouveau, à Lyon de vendredi à lundi, la finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles (indoor), l'occasion aussi pour l'Allemand Marcus Ehning de devenir le premier quadruple vainqueur.

En prime, les organisateurs d'Eurexpo proposent la finale de la Coupe du monde de dressage, les 19 et 20 avril

Des quatre cavaliers crédités de trois succès -outre Ehning, l'Autrichien Hugo Simon, l'Allemande d'origine américaine Meredith Michaels-Beerbaum et le Brésilien Rodrigo Pessoa-, seul le premier est présent dans la capitale des Gaules.

Le rouquin poids plume monte le gris Cornado NRW, un étalon de sa région de Rhénanie du Nord-Westphalie.

La France a bien réussi au Rhénan et à son entier ces derniers mois. Le couple a en effet remporté l'étape qualificative de Coupe du monde de Bordeaux, le 8 février, et le Grand Prix du Saut Hermès, le 16 mars à Paris.

"J'ai beaucoup aimé le cheval de Marcus sur les derniers concours. La qualité du cavalier peut compenser son manque d'expérience", souligne le Français Patrice Delaveau, dauphin de Ehning à Paris et un des prétendants au podium.

Un seul succès français

En 35 éditions du circuit le plus universel du calendrier équestre, la France ne compte qu'une victoire, signée par l'inattendu Bruno Broucqsault en 2004 à Milan.

A domicile, Philippe Guerdat, le sélectionneur suisse des Français, compte aussi sur le couple Kevin Staut-Silvana HDC, troisième de la finale 2013 à Göteborg.

M. Guerdat suivra aussi avec un intérêt particulier son fils Steve, champion olympique individuel à Londres sous drapeau suisse, qui a bien ménagé son crack Nino des Buissonnets cet hiver.

Depuis sa création en 1978, la Coupe du monde a proposé une confrontation entre le Nouveau-Monde et le Vieux-Continent. Américains et Canadiens avaient régné tout au long des années 80. Les Européens avaient repris la main dans la décennie successive.

Ensuite, les Allemands se sont taillé la part du lion, avec l'intermède du triplé de Rodrigo Pessoa. Premier représentant de la Mannschaft à s'imposer en finale de Coupe du monde, en 1993, Ludger Beerbaum a été repêché grâce aux forfaits. Beezie Madden sera aussi dans la capitale des Gaules, à la tête d'une délégation US comptant 11 cavaliers, pour défendre son titre.

Plus largement, les Etats-Unis et l'Allemagne sont à égalité de succès, avec neuf.

Enfin, la Britannique Charlotte Dujardin est la plus attendue en dressage. Invaincue depuis deux ans sur Valegro, la double championne olympique de Londres devra néanmoins compter avec l'Allemande Helen Langehanenberg, qui monte Damon Hill.

asc/dhe

PLUS:hp