NOUVELLES

Compressions fédérales : de nouvelles pertes d'emplois sont à prévoir

17/04/2014 02:03 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Dans son plus récent rapport trimestriel, paru le 11 avril dernier, le Bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) souligne que plus de 20 000 emplois ont été supprimés dans la fonction publique fédérale ces dernières années et que 8900 postes pourraient disparaître d'ici à 2017.

Alors que le gouvernement de Stephen Harper est en passe de gagner sa guerre contre les déficits budgétaires, le DPB constate que cela n'empêchera pas à d'autres suppressions d'emploi de se produire.

« Nous avons analysé les Rapports sur les plans et les priorités des agences gouvernementales pour les trois prochaines années et nous prévoyons que près de 8900 postes seront supprimés au cours de cette période », affirme le directeur parlementaire adjoint du budget, Mostafa Askari.

Si ces prévisions s'avèrent juste, près de 30 000 postes de fonctionnaires seraient supprimés d'ici à 2017 alors que le gouvernement avait initialement annoncé vouloir en abolir 19 200.

Une réduction record de la fonction publique

Au cours des trois premiers trimestres de l'exercice 2013-2014, les dépenses au titre du personnel ont été inférieures de 0,6 % à ce qu'elles avaient été pendant la même période lors du précédent exercice.

Le DPB attribue cette diminution aux initiatives successives de restriction des dépenses.

L'analyse des Rapports sur les plans et les priorités de 2014-2015 révèle en outre que l'effectif total de la fonction publique fédérale sera réduit, d'ici à 2017, à son plus bas niveau depuis 2006-2007.

« Je pense que cela pourrait avoir un impact sur les Canadiens et qu'ils risquent de perdre confiance dans un gouvernement qui ne peut plus garantir leur sécurité sur les voies navigables, dans les airs et la liste est longue », déplore la présidente nationale de l'Alliance de la fonction publique du Canada, Robyn Benson.

Le DPB suggère que si toutes les économies prévues sont réalisées en 2017-2018, les dépenses publiques seraient réduites à leur plus bas niveau depuis 1998-1999.

PLUS:rc