NOUVELLES

Brière et les séries

17/04/2014 09:11 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

TAMPA - « Il n'y a rien comme les séries. L'adrénaline ne se compare pas. À l'âge que j'ai, je ne sais pas combien de séries il me reste, donc je vais en profiter au maximum. »

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Daniel Brière a prononcé ces sages paroles, mercredi, après la victoire de 5-4 du Canadien en prolongation dans le match 1 de la série contre le Lightning, quand on lui a demandé ce qu'il aimait tant de jouer en séries.

Dans ce triomphe, Brière a obtenu une aide sur le but gagnant, signé Dale Weise. C'était un 110e point en 109 matchs éliminatoires pour le petit attaquant. Des statistiques amassées notamment grâce à une récolte de 52 points en 44 matchs, lors de ses tournois 2010, 2011 et 2012, avec les Flyers de Philadelphie.

« C'est seulement un match, il ne faut pas s'emporter, a sagement rappelé Brière. C'est une victoire très importante. Notre trio avait été moins utilisé que les autres trios, donc on avait peut-être plus d'énergie. On a eu quelques bonnes présences, on les a embouteillés, donc c'était bien d'avoir cette chance. »

Fidèle à son habitude

Un match ne fait pas une série, mais le temps d'un soir, Daniel Brière est redevenu le Daniel Brière que Marc Bergevin s'imaginait quand il l'a embauché l'été dernier. Avant de marquer ce but, le Gatinois avait créé et obtenu sa part de chances de marquer.

Il a fini sa soirée avec quatre tirs, en plus de rater la cible sur trois autres tentatives de tir. Bref, des chiffres qui prouvent qu'il a passé du temps en zone offensive avec ses partenaires de trio, Weise et Michaël Bournival.

« Il était formidable. Je le regardais jouer quand j'étais plus jeune et il élève vraiment son niveau en séries, a mentionné Weise. Il crée toujours de l'attaque et c'est très facile de jouer avec lui, car il est toujours bien positionné. »

Avec une telle performance, Brière a forcé Therrien à lui donner quelques présences en avantage numérique. Mais il a néanmoins conclu sa soirée là où il l'a commencée, dans le quatrième trio. Et après le match, lorsque questionné spécifiquement sur Brière, l'entraîneur a préféré offrir une réponse générale.

« C'est une très bonne récompense ce trio-là, il méritait le but gagnant. C'est une belle victoire d'équipe, les quatre trios ont été très bons, les défenseurs aussi et le gardien. Notre concept d'équipe nous a permis de gagner le match. »

Ce n'est pas la première fois cette saison que Brière se montre aussi dominant, mais la constance demeure un problème. À titre d'exemple, il a connu deux performances de trois points au cours du calendrier, mais chaque fois ces rencontres ont été suivies d'une léthargie de six matchs sans points.

Si Brière parvient à faire preuve de constance, cependant, Therrien ne pourra plus contourner les questions à son sujet. Ni le laisser dans le quatrième trio.

PLUS:rc