NOUVELLES

«The Ultimate Fighter Finale» du UFC: une défaite crève-cœur pour Aubin-Mercier (PHOTOS)

16/04/2014 11:35 EDT | Actualisé 16/04/2014 11:36 EDT
Josh Hedges/Zuffa LLC via Getty Images
QUEBEC CITY, CANADA - APRIL 16: (L-R) Chad Laprise punches Olivier Aubin-Mercier in their welterweight fight during the TUF Nations Finale at Colisee Pepsi on April 16, 2014 in Quebec City, Quebec, Canada. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)

Le Québécois Olivier Aubin-Mercier est passé bien près de devenir le premier combattant québécois à remporter les honneurs de la populaire télésérie The Ultimate Fighter (TUF), mise sur pied par l’Ultimate Fighting Championship (UFC) afin de dénicher de nouveaux talents.

Lors de la finale de l’événement, mercredi au Colisée Pepsi de Québec, Aubin-Mercier (4-1) a perdu devant l'Ontarien Chad Laprise (8-0) par décision partagée (30-27, 29-28 et 28-29), échappant du même coup le championnat des poids mi-moyens (170 lb) de l’édition The Ultimate Fighter Nations: Canada vs. Australia, la 23e série mise sur pied par l’UFC.

La foule n’a pas semblé apprécier le verdict, elle qui a conspué le résultat.

«Je pense honnêtement qu’il a gagné. En fait, j’ai été surpris de la décision partagée, a humblement admis l’athlète de Saint-Bruno-de-Montarville. J’ai essayé de le maintenir au sol et je n’ai pas pu le faire. C’était trop glissant. J’ai aussi cru que j’allais être dans la meilleure forme de ma carrière, mais j’ai manqué d’énergie au troisième round.»

«J’ai essayé de le boxer et après mon premier jab, je l’ai coupé et j’ai trop aimé ça, a-t-il poursuivi. Peut-être que j’avais quelque chose à prouver, mais c’était une erreur. Je suis déçu de moi-même, mais c’est peut-être la meilleure chose qui pouvait arriver: on va arrêter de me comparer à GSP.»

Olivier Aubin-Mercier est donc devenu le troisième pugiliste fleurdelisé à passer à une victoire de remporter TUF. Patrick Côté et Mike Ricci s’étaient également inclinés en finale.

Theodorou et Côté vainqueurs

Dans l’autre finale de TUF présentée à Québec, l’Ontarien Elias Theodorou (9-0) a remporté le titre des poids moyens (185 lb) devant l’Albertain Sheldon Wescott (8-2-1). Theodorou, mannequin à temps partiel, a arrêté son adversaire à 4:41 de la seconde reprise.

Les deux entraîneurs de TUF, le Canadien Patrick Côté (20-8) et l’Australien Kyle Noke (20-7-1), se sont également affrontés.

Favori de la foule, Côté a connu un bon premier round, avant de connaître une frousse au deuxième engagement lorsqu’il a été durement touché par un genou. L’homme natif de Rimouski est toutefois revenu en force et il a finalement remporté la victoire par décision unanime (29-28, 29-28 et 30-27) sur l’ancien garde du corps du défunt Steve «Crocodile Hunter» Irwin.

C’est donc dire que l’équipe canadienne aura tout raflé devant la troupe australienne lors de cette saison de TUF. Aucun des huit Australiens invités à l’émission n’a réussi à atteindre la finale et leur entraîneur a également mordu la poussière.

Kennedy remporte un combat somnifère

En grande finale de la soirée, l’Américain Tim Kennedy (18-4) l’a emporté par décision unanime (49-46, 49-46 et 50-45) en cinq rounds devant l’Anglais Michael Bisping (24-6) dans un duel qui ne passera pas à l’histoire.

Dans le premier combat de la carte principale, l’Américain Dustin Poirier (16-3) et le Suédois Akira Corassani (12-4) ont livré une explosive bataille. Après un premier round équilibré et spectaculaire, Poirier a brisé le nez de son opposant pour terminer le choc, à 0:42 du second engagement.

Autres chocs

Lors des affrontements préliminaires, l’Hawaïen KJ Noons (13-7) a fait résonner le Colisée Pepsi avec un véritable coup de circuit contre l’Ontarien Sam Stout (20-10-1). L’athlète qui compte également des combats de boxe et de kickboxing professionnels a obtenu le K.-O. en seulement 30 secondes, gracieuseté d’un puissant overhand de la main droite.

Après s’être relevé de peine et de misère après la fin des hostilités, Stout était encore visiblement sonné: il a même tenté une guillotine sur l’arbitre Philippe Chartier!

Dans la seule rencontre féminine de la soirée, la Canadienne Sarah Kaufman (17-2) l’a emporté sur l’Américaine Leslie Smith (6-5-1) au terme d’une féroce bagarre où les deux gladiatrices ont échangé à qui mieux mieux. La foule a ovationné leur performance.

Le Canadien Ryan Jimmo (19-3) a obtenu un violent K.-O., gracieuseté d’une puissante main droite qui a éteint les lumières de l’Américain Sean O’Connell (15-5), à 4:27 du premier assaut d’un choc de mi-lourds (205 lb).

Dans un face-à-face de poids coqs (135 lb), l’Américain George Roop (15-10-1) a eu le dessus sur l’Hawaïen Dustin Kimura (11-2) par décision unanime (29-28, 30-27 et 29-26).

Chez les poids légers (155 lb), l’Ontarien Mark Bocek (12-5) a sué sang et eau au cours de sa bagarre avec l’Américain Mike de la Torre (12-4). Le protégé de l’entraîneur Firas Zahabi a trouvé la force de terminer l’affrontement en force pour se mériter un triomphe in extremis par décision partagée (30-27 Bocek, 29-28 de la Torre, 29-28 Bocek).

Taleb a saisi sa chance

Après un essai infructueux à TUF, le partenaire d’entraînement de Georges St-Pierre, Nordine Taleb (9-2), a réussi son entrée officielle dans l’octogone de l’UFC. Il a remporté sa victoire aux dépens de l’Australien Vik Grujic (6-3). La lutte affutée et la longue portée du pugiliste entraîné par Firas Zahabi lui ont permis de l’emporter.

Lors de la série TUF Nations, Taleb avait subi un revers crève-cœur devant l’Australien Tyler Manawaroa.

Avec ce gain contre Grujic, le Montréalais d’origine française a pour ainsi dire «racheté» sa performance lors de TUF.

Dans un combat entre deux membres australiens de TUF Nations, Richard Walsh (8-1) a dominé Chris Indich (5-1) pour l’emporter par décision unanime.

Au cours de la télésérie, les deux hommes avaient été éliminés par un rival canadien. Walsh avait été battu par Olivier Aubin-Mercier, tandis qu’Indich avait baissé pavillon devant Chad Laprise.

En lever de rideau, le poids coq Ontarien Mitch Gagnon (11-2) a vaincu l’Américain Tim Gorman (8-3) par décision unanime (30-27, 30-27 et 30-27).

INOLTRE SU HUFFPOST

UFC: «The Ultimate Fighter Finale» à Québec (16 avril 2014)