NOUVELLES

Syrie: le chef du Front al-Nosra à Idleb assassiné par l'EIIL (ONG)

16/04/2014 12:23 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Un commando du groupe ultra-violent de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a assassiné le chef du Front jihadiste al-Nosra et sa famille à Idleb, dernier épisode de la lutte fratricide qui déchire depuis janvier la rébellion syrienne, a indiqué une ONG mercredi.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), quatre membres de l'EIIL ont pénétré mardi soir dans sa maison à Ras al-Hosn et commis un carnage. Ils ont abattu l'"émir" (chef) d'Al-Nosra de la province septentrionale d'Idleb, Abou Mohammad al-Ansari, sa femme, sa fille ainsi que son frère et sa nièce.

Des membres d'al-Nosra se sont lancés à leur poursuite, tuant l'un des agresseurs et en arrêtant deux autres. Le quatrième s'est tué en activant sa ceinture d'explosifs, a précisé l'Observatoire.

Par ailleurs, dans la province orientale de Deir Ezzor, l'EIIL a pris le contrôle d'un village. Chassé de cette province début février, l'EIIL tente depuis peu de reprendre pied dans cette région riche en pétrole et en gaz.

Si al-Nosra et l'EIIL sont tous deux issus de la branche d'Al-Qaïda en Irak, leurs relations se sont détériorées et des combats opposent désormais les rebelles, dont ceux d'al-Nosra -- reconnue comme la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie -- aux combattants de l'EIIL.

Début janvier, de nombreux groupes rebelles excédés par les exactions attribuées à l'EIIL et sa volonté d'hégémonie ont lancé une offensive contre le groupe jihadiste dans les zones contrôlées par la rébellion dans le nord de la Syrie.

Ailleurs dans le pays, l'aviation du régime de Bachar al-Assad a mené neuf raids contre la localité de Mleiha, dans la banlieue sud de Damas, que l'armée tente de prendre et trois raids contre les quartiers rebelles de Homs (centre), selon l'OSDH.

kam/sk/cco

PLUS:hp