POLITIQUE

Le PQ fait ses dernières nominations

16/04/2014 08:45 EDT | Actualisé 16/04/2014 08:45 EDT
PC

La première ministre sortante, Pauline Marois, a procédé à trois nominations partisanes lors de son dernier conseil des ministres mercredi matin. Elle a également nommé le nouveau secrétaire général et greffier du Conseil exécutif, choisi par Philippe Couillard, comme le veut la tradition lors de l’arrivée en poste d’un nouveau gouvernement.

Ainsi, le plus haut fonctionnaire de l’État sous le nouveau gouvernement libéral sera Juan Roberto Iglesias. Il entrera en fonction à compter du 22 avril. Iglesias était, jusqu’à tout récemment, membre du conseil d’administration et président-directeur général de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESS).

Dans une note biographique qui se trouve sur le site de l'INESS, il est écrit que le Dr Juan Roberto Iglesias «a occupé les postes de sous-ministre associé à la Coordination intersectorielle et responsable de la santé publique entre 1989 et 1993, et de sous-ministre, entre 2003 et 2006, au ministère de la Santé et des Services sociaux», en plus d’avoir été président du Conseil médical du Québec et vice-doyen aux sciences cliniques à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke».

Pour sa part, l’ancien haut fonctionnaire de l’État, Jean St-Gelais, est nommé «membre, président et directeur général de la Commission des normes du travail», lit-on. Il succède à Marie-Claude Champoux qui, selon les rumeurs, devrait être nommée sous-ministre.

Trois nominations partisanes

Patrick Lahaie, conseiller de longue date de l’ancienne première ministre et défait plusieurs fois aux élections, a été nommé sous-ministre adjoint au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et est affecté auprès du président-directeur général de La Financière agricole du Québec.

Le conseiller diplomatique en matière de relations internationales de l’ancienne première ministre, Marc-André Beaulieu,

a également eu droit à une nomination. Il hérite du poste de sous-ministre adjoint au ministère de la Culture et des Communications et sera affecté auprès du président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Finalement, Stéphane Dolbec, également ex-conseiller de l’ancienne chef péquiste, est nommé sous-ministre adjoint au ministère du Travail et sera affecté auprès du président et directeur général de la Commission des normes du travail.

INOLTRE SU HUFFPOST

Dernière journée de Pauline Marois à l'Assemblée nationale