NOUVELLES

Le Canadien Milos Raonic atteint le troisième tour du Masters de Monte-Carlo

16/04/2014 09:43 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

MONACO, Monaco - Le Canadien Milos Raonic a atteint le troisième tour du Masters de Monte-Carlo.

La huitième tête de série est venu de l'arrière face au Taïwanais Yen-Hsun Lu, qu'il a vaincu 6-7 (4), 6-2, 6-1.

«J'ai bien fait une foule de choses (mercredi), a dit Raonic. J'ai eu la discipline nécessaire quand les choses se sont moins bien passées. J'ai joué un match propre et je me suis créé beaucoup d'opportunités sur ses services.»

Raonic, qui a profité d'un laissez-passer au premier tour, a réussi 19 as et a mis un peu moins de deux heures à l'emporter, dans des conditions fraîches et venteuses. Il a profité de trois balles de manche au premier set, mais a été incapable de les concrétiser.

«Même en perdant la première manche, j'ai eu de bonnes chances sur ses jeux au service, a analysé Raonic. Pendant le reste du match, sur tous ses jeux au service, c'était serré. Je me sentais à l'aise, bien que je venais de perdre la manche.»

L'Ontarien a amorcé sa remontée tôt au deuxième set, inscrivant un bris pour faire 2-0 avant de servir pour la manche à 5-2 et faire un set partout. Lu n'a pas été dans le coup dans la manche ultime.

Raonic sera maintenant opposé à la 11e tête de série, l'Espagnol Tommy Robredo, tombeur du Français Julien Benneteau 4-6, 6-0, 6-1.

«Mon objectif est de faire du mieux possible dans les tournois sur terre battue, mieux que je ce que j'ai fait l'an dernier. Mon attention est tournée vers les tournois de Madrid et Paris.»

Roger Federer a eu beaucoup moins de mal à passer au troisième tour, défaisant Radek Stepanek 6-1, 6-2 en 52 petites minutes.

Federer, de retour à Monte-Carlo pour la première fois depuis 2011, a été intraitable en début de rencontre, se forgeant une avance de 5-0 en un peu plus d'un quart d'heure. Le tennisman aux 17 titres du Grand Chelem a fait passer sa fiche à 14-2 en carrière face à Stepanek, qui n'a pas battu le Suisse depuis six ans.

«Je suis un peu surpris que ça ait été aussi bien, a admis Federer. Sur la terre battue, quand votre adversaire a le dessus de la ligne de fond, c'est difficile de prendre le dessus. Je pense que ça a été une petit peu ça pour Radek. J'ai eu un bon départ dans les deux sets et j'ai été solide au service. Ça a vraiment été un bon match pour commencer ma saison sur terre battue.»

Le deuxième set n'a pas été mieux pour Stepanek, qui a raté une volée de routine au filet pour permettre à Federer de revenir à égalité au deuxième jeu. Le Suisse a peu de temps après brisé le service de son adversaire, avant de confirmer avec une athlétique volée du revers au filet.

Quatrième tête de série, Federer affrontera un autre Tchèque au prochain tour: Lukas Rosol a eu raison du Français Michaël Llodra 6-4, 6-4. Federer n'a jamais gagné à Monte-Carlo, s'inclinant devant Rafael Nadal lors des finales de 2006 à 2008.

Nadal, favori et huit fois vainqueur du tournoi, a été en mesure de surmonter un départ chaotique pour triompher du Russe issu des qualifications Teymuraz Gabashvili 6-4, 6-1.

L'Espagnol, qui s'est incliné devant Novak Djokovic en finale l'an dernier, a laissé filer son premier jeu de service et tirait de l'arrière 3-1 au premier set. Mais à 4-4, Nadal a remporté six jeux consécutifs avant que Gabashvili ne remporte son dernier jeu, sur un autre bris.

Le langage corporel de Nadal a laissé croire qu'il était loin d'être satisfait de sa performance. Il a semblé agacé par plusieurs de ses coups et son service n'a pas été à son mieux, lui a qui a concédé quatre occasions de bris.

Il affrontera au troisième tour l'Italien Andreas Seppi, qui a battu l'Espagnol Pablo Andujar 7-6 (5), 5-7, 6-4.

De son côté, l'Italien Roberto Fognini, 10e tête de série, a montré la sortie à l'Espagnol Roberto Bautista Agut 7-6 (6), 6-4. Son compatriote Nicolas Almagro, classé 15e, a eu plus de veine: il a défait le Français Nicolas Mahut 7-6 (3), 6-3 pour passer au tour suivant.

Grigor Dimitrov, tête de série no 12, a éliminé l'Espagnol Albert Ramos 4-6, 6-3, 6-4; Guillermo Garcia-Lopez, vainqueur du Grand Prix Hassan II la semaine dernière, a eu raison d'Alexandr Dolgopolov (17e) 6-1, 7-5; et l'Espagnol Pablo Carreno Busta se frottera à Djokovic après avoir vaincu Gaël Monfils 6-3, 7-6 (6).

PLUS:pc