NOUVELLES

La police israélienne disperse une émeute sur un lieu saint de Jérusalem

16/04/2014 01:19 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

JÉRUSALEM - La police israélienne a utilisé des gaz lacrymogènes et des projectiles enrobés de caoutchouc, mercredi, pour mettre fin à une manifestation de Palestiniens musulmans sur un des lieux les plus sacrés de Jérusalem.

Un porte-parole de la police affirme que les manifestants ont lancé des pierres et des pétards aux forces de l'ordre depuis le sommet du Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme. Les policiers ont ensuite pénétré à l'intérieur pour déloger les manifestants.

Le même endroit est appelé «Noble sanctuaire» par les musulmans et est le troisième lieu saint en importance dans l'Islam. Les musulmans croient que c'est là que le prophète Mahomet est monté au ciel.

Israël a capturé l'endroit (qui porte aussi le nom d'Esplanade des mosquées) en même temps que toute la partie orientale de Jérusalem lors de la guerre de 1967.

Un responsable musulman a expliqué que des fidèles s'étaient barricadés à l'intérieur de la mosquée al-Aqsa, possiblement pour la défendre contre des groupes juifs. Des images de la télévision israélienne montraient des policiers explorant les lieux au pas de course, alors que le sol était jonché de pierres. L'entrée de la mosquée avait été barricadée avec des meubles, pendant que les manifestants retranchés à l'intérieur lançaient des objets aux forces de l'ordre.

Une trentaine de personnes auraient été incommodées par les gaz lacrymogènes ou blessées par les balles de caoutchouc.

L'Esplanade des mosquées se trouve au coeur même des conflits territoriaux et religieux entre Israël et ses voisins arabes, et il n'est pas rare de voir des affrontements y éclater.

PLUS:pc