NOUVELLES

Haïti condamne l'intimidation des militants des droits de la personne

16/04/2014 01:57 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le gouvernement haïtien a prévenu mercredi qu'il ne tolérera pas les menaces formulées contre les journalistes et les militants des droits de la personne.

Il a lancé cet avertissement par voie de communiqué, après qu'Amnesty International ait révélé qu'un militant des droits de la personne expérimenté a été menacé.

Le responsable du Réseau national de défense des droits humains, Pierre Espérance, a reçu une lettre l'accusant de publier de fausses informations pour déstabiliser le gouvernement du président Michel Martelly.

Une balle accompagnait la lettre, qui le prévenait aussi qu'il n'échapperait pas à la prochaine attaque.

M. Espérance et son groupe ne se gênent pas pour dénoncer les agressions, rédigeant des rapports et organisant des conférences de presse pour les étaler au grand jour.

Les militants haïtiens des droits de la personne et les journalistes affirment avoir constaté une recrudescence des menaces à leur endroit au cours des derniers mois.

PLUS:pc