NOUVELLES

Les élections du 7 avril font revivre une pétition pour le mode de scrutin proportionnel-mixte

16/04/2014 06:26 EDT | Actualisé 16/04/2014 06:26 EDT
PC

Une pétition qui réclame l’instauration d’un mode de scrutin proportionnel-mixte au Québec connaît un regain de popularité étonnant depuis le scrutin du 7 avril. Tellement que les deux initiateurs, Dominic Doucet et Julien Cardinal, pensent se réinvestir dans le mouvement qu’ils avaient créé afin de relancer l’idée.

«Les signataires n’arrêtent pas d’augmenter, explique Dominic Doucet, visiblement surpris par cet engouement spontané. Je pense qu’il faut multiplier par huit le nombre obtenu en quelques jours.»

Intitulée «Pour un mode de scrutin proportionnel-mixte au Québec», la pétition a été mise en ligne sur le site Avaaz.org, - un site dédié aux pétitions citoyennes - en 2008.

Or, depuis le 8 avril, la pétition est passée d’environ 10 000 signataires à plus de 80 000. Elle a été notamment fortement partagée via les médias sociaux.

Une popularité qui fait sourire les deux initiateurs, eux qui avaient lancé l’idée alors qu’ils étaient étudiants à l’Université Laval.

«En 2008, il y avait beaucoup de monde qui voulait changer le mode de scrutin. Il ne faut pas oublier qu’on parlait de faire une réforme. Une idée abandonnée par la suite par le gouvernement libéral», se rappelle Dominic Doucet, originaire, comme son confrère, de l’Abitibi.

Les deux anciens étudiants tenaient tellement à leur idée qu’ils avaient créé le Parti de la Réforme Proportionnelle-Mixte (PRPM). «Nous avions créé le PRPM quand nous étions à l’université. Ce qu’on voulait, c'était de pouvoir seulement parler de l’idée. C’était notre engagement citoyen», raconte M. Doucet.

Un mode de scrutin proportionnel-mixte permettrait de sortir du bipartisme, en plus de favoriser «les opinions marginales à l’Assemblée nationale» ainsi qu’«une plus grande collaboration entre les élus des différents partis», croit le chef du PRPM.

En guise d’exemple, à la suite des résultats du 7 avril dernier et suivant les estimations du PRPM, le Parti libéral du Québec aurait obtenu 52 sièges, contre 32 pour le Parti québécois. La Coalition avenir Québec obtiendrait 29 sièges et Québec solidaire aurait 10 élus. Option nationale ainsi que le Parti vert du Québec auraient chacun un élu.

reforme mode de scrutin

«Je pense que le sujet est encore plus d’actualité. Les gens ne savent pas, parfois, à quoi va servir leur vote. Dans un tel mode de scrutin, chaque vote pourrait avoir une importance», explique Dominic Doucet, lui qui est devenu analyste politique.

Devant le regain de popularité de la pétition, les deux amis ont comme défi d’atteindre le chiffre de 105 000 signataires. Dès l’objectif atteint, ils pensent aller défendre l’idée auprès des parlementaires de l’Assemblée nationale. Une alliance avec d’autres groupes citoyens est également envisagée afin de multiplier les forces.

INOLTRE SU HUFFPOST

12 promesses de Philippe Couillard