NOUVELLES

Cédric Paquette espère faire payer le Canadien pour l'avoir ignoré au repêchage

16/04/2014 01:23 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

TAMPA, États-Unis - Plus jeune, Cédric Paquette rêvait de jouer pour le Canadien. Maintenant, il n'aimerait rien de mieux que de battre le club montréalais.

Paquette s'apprêtait mercredi à faire ses débuts en séries de la LNH avec le Lightning de Tampa Bay, à l'occasion du premier match du premier tour contre le Tricolore. Le Québécois de Gaspé y voyait une occasion de revanche.

«C'est une belle opportunité pour moi de leur faire payer, a dit Paquette. Ils ne m'ont pas repêché. Ils n'ont pas porté tellement d'attention à moi.»

Le Lightning a choisi Paquette au 101e rang de la séance de 2012. Le CH n'a pas profité de ses chances de repêcher l'attaquant de six pieds un pouce, utilisant son choix du 94e rang pour mettre la main sur Brady Vail. Ce dernier a disputé la dernière saison dans la Ligue junior de l'Ontario avec les Spitfires de Windsor, avant de se joindre aux Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine.

Paquette a passé la forte majorité de la campagne avec le club-école du Lightning dans la LAH, le Crunch de Syracuse. Tampa Bay ne l'a rappelé qu'au moment où il restait deux matchs à disputer en saison régulière. C'était là l'intention de la direction depuis le début de l'hiver.

«C'est un joueur que nous voulions voir connaître une longue période où il pourrait jouer au maximum, a noté l'entraîneur Jon Cooper. Nous voyions en lui un joueur qui pourrait nous être utile en fin d'année, et c'est ce qui s'est avéré.»

À moins d'une surprise de dernière minute, on s'attendait à ce que Paquette soit inséré dans la formation en soirée. D'une manière ou d'une autre, le Québécois de 20 ans vivra une autre étape de son rêve de jouer dans la LNH. C'est juste que la réalisation de son souhait aura une texture un peu différente de ce qu'il entrevoyait a priori.

«Je pense qu'à peu près tous les jeunes au Québec veulent jouer pour le Canadien, a reconnu Paquette. Mais maintenant, je suis juste content d'être à Tampa. Je suis vraiment content et je veux remporter la Coupe Stanley avec eux.»

Selon Cooper, Paquette a montré de quel bois il se chauffe à ses deux premières sorties avec le Lightning. Cela lui a permis de décrocher une place au sein de la formation en vue des séries — une situation qui allait de soi, a convenu Cooper.

«Nous affrontons le Canadien de Montréal et son nom de famille est Paquette, a souligné l'entraîneur. Ça va bien ensemble.»

PLUS:pc