NOUVELLES

Une deuxième alerte à la bombe en deux jours à Laval

15/04/2014 04:20 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Pour la deuxième fois en deux jours, la police de Laval a reçu mardi une alerte à la bombe, et pour le même immeuble. 

Lundi, la menace, qui s'est avérée être un canular, concernait l'école secondaire Georges-Vanier, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul. Aujourd'hui, c'est le centre de formation aux adultes L'Impulsion qui était visé. Les deux organismes logent à la même adresse.

Une personne a téléphoné, par cellulaire, au 911 vers 9 h 45. La police, les ambulances et les pompiers se sont immédiatement déployés autour de l'immeuble.

Les étudiants adultes n'ont été évacués qu'environ une heure et demie après l'alerte. Les élèves du secondaire, quant à eux, ont été confinés à l'intérieur des murs de leur école jusqu'à environ 15 h.

Enquête en cours

Selon Franco di Genova, porte-parole de la police de Laval, les enquêteurs qui ont commencé leurs travaux lundi travailleront également sur l'alerte du jour.

« Les enquêteurs vont demander l'audio du 911 et comparer les deux voix, celle d'hier et celle d'aujourd'hui. Ils vont se mettre en contact avec les fournisseurs de téléphonie pour essayer de localiser la provenance de l'appel », explique-t-il.

La ou les personnes responsables de ces alertes à la bombe s'exposent à des accusations de méfait public.

M. Di Genova a tenu à démentir la fausse information selon laquelle un homme armé aurait été arrêté dans l'école.  « La police a arrêté un jeune homme de 17 ans, pas loin de l'école, qui était un peu louche. La police l'a identifié et fouillé. Il n'avait pas d'arme à feu, pas de bombe, pas de cellulaire. La police a contacté ses parents qui sont venus le chercher. Il n'est pas suspect », dit M. di Genova.

La fouille du bâtiment s'est terminée vers 15 h.

Avec des informations de Vincent Champagne

PLUS:rc