POLITIQUE

Procès de Lise Thibault : la distinction entre une activité officielle et privée

15/04/2014 02:51 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT
PC

La différence entre une activité officielle et privée est au coeur des discussions au procès pour fraude de Lise Thibault. La distinction entre les deux semble porter à confusion, même chez le personnel du cabinet de l'ex-lieutenante-gouverneure.

L'employée qui était chargée de l'agenda de Mme Thibault, Christine Lapointe, a expliqué mardi en cour que l'ex-lieutenante-gouverneure était accompagnée d'un aide de camp dans ces sorties officielles et qu'un rapport écrit, appelé un "scénario", était créé lors de chaque événement du genre.

La responsable de l'agenda a cependant été confondue lorsque le procureur de la poursuite lui a montré certains scénarios de sorties.

Par exemple, Lise Thibault s'est rendue au Nouveau-Brunswick avec un aide de camp pour assister aux funérailles de la mère de son gendre. Christine Lapointe a semblé hésitante. « Il y avait un aide de camp, mais pour moi, c'est privé. Il y a un lien privé », a-t-elle déclaré.

Mme Lapointe en est venue à la même conclusion pour des visites en famille à la cabane à sucre.

Son témoignage se poursuit cet après-midi.

Une lieutenante-gouverneure très active

Plus tôt, l'employée du cabinet qui était chargée de rédiger la correspondance a été appelée à la barre. À l'instar de l'ancienne secrétaire, Estelle Blais a soutenu que l'ex-lieutenante-gouverneure avait un agenda chargé.

Mme Blais a affirmé que Lise Thibault était très populaire « de par la mission sociale qu'elle s'était donnée ».

« Beaucoup de gens en faisait leur confidente pour raconter leur misère » a raconté Mme Blais, comparant sa correspondance à un courrier du coeur.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

LES RÉACTIONS SUR TWITTER