NOUVELLES

Ontario: Wynne poursuit le chef des conservateurs en diffamation pour 2 M $

15/04/2014 05:27 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - La première ministre de l'Ontario va de l'avant avec sa poursuite en diffamation de 2,0 millions $ contre le chef de l'opposition conservatrice.

Cette poursuite découle de commentaires prononcés par Tim Hudak, le mois dernier, selon qui Kathleen Wynne avait «probablement ordonné» la destruction présumée de documents gouvernementaux.

Une porte-parole de Mme Wynne a indiqué qu'une déclaration judiciaire avait été remise mardi à M. Hudak, à la députée Lisa MacLeod et au Parti progressiste-conservateur.

La première ministre a précisé qu'elle aurait retiré sa menace de poursuite si M. Hudak s'était excusé et avait retiré ses paroles, ce qu'il n'a pas fait. Au cabinet de la première ministre, on précise que la poursuite n'ira pas plus loin si les progressistes-conservateurs s'excusent et retirent leurs allégations.

On mentionne par ailleurs que les éventuels dommages versés par les conservateurs seraient versés à une oeuvre de charité, mais que les frais juridiques seront défrayés par le Parti libéral de l'Ontario.

Les progressistes-conservateurs ont confirmé avoir reçu la plainte.

De son côté, la Police provinciale dit envisager des accusations d'abus de confiance contre un ancien conseiller libéral haut placé qui aurait fourni à un informaticien externe un accès aux ordinateurs du cabinet du premier ministre.

Cette démarche s'inscrit dans le cadre d'une enquête policière sur la suppression de courriels gouvernementaux relatifs à la décision des libéraux d'annuler la construction de deux centrales au gaz à la veille des élections générales, un geste qui pourrait coûter jusqu'à 1,1 milliard $.

PLUS:pc