NOUVELLES

L'Ukraine est «au bord de la guerre civile», dit le premier ministre russe

15/04/2014 10:47 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT
AFP via Getty Images
Russian Prime Minister Dmitry Medvedev chairs a Government meeting at the Government House in Moscow on March 14, 2014. AFP PHOTO / RIA NOVOSTI / POOL / EKATERINA SHTUKINA (Photo credit should read EKATERINA SHTUKINA/AFP/Getty Images)

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé mardi que l'Ukraine était "au bord de la guerre civile", alors que les autorités de Kiev ont déployé des forces armées dans l'est du pays pour faire face aux séparatistes pro-russes.

"Je serai bref : l'Ukraine se trouve au bord de la guerre civile, c'est effrayant", a-t-il déclaré, cité par les agences de presse russes, au cours d'une conférence de presse.

"J'espère que tous ceux qui ont le pouvoir de prendre des décisions, - je parle également des autorités (...), qui sont arrivées au pouvoir à la suite d'une révolte- auront assez de bon sens pour ne pas mener le pays dans une situation si terrible", a-t-il ajouté.

Le gouvernement pro-européen de Kiev a déployé mardi l'armée et la Garde nationale dans l'est de l'Ukraine pour mettre un terme à l'insurrection des séparatistes pro-russes.

"Le dialogue avec les citoyens de toutes les régions est la seule voie possible pour l'Ukraine", a estimé le Premier ministre russe, appelant les Occidentaux à mettre la main à la poche pour sauver le pays de la catastrophe économique.

"Tous ceux qui disent qu'il faut aider l'Ukraine devraient enfin faire quelque chose. Je veux parler de nos partenaires européens et de nos partenaires d'outre-Atlantique. Qu'ils donnent ne serait-ce qu'un dollar!", a-t-il ironisé.

"D'éternelles promesses : nous allons donner un milliard, nous allons transférer cinq milliards. Dans ce cas, qu'ils donnent quelque chose", a poursuivi M. Medvedev.

Le Premier ministre russe a également affirmé que les différentes réductions du prix du gaz accordées dans le passé par la Russie avaient permis à l'Ukraine d'économiser plus de 100 milliards de dollars au cours des vingt dernières années.

"Depuis le moment où l'Ukraine a obtenu son indépendance, tout comme les autres anciennes républiques de l'URSS, nous avons fourni une aide massive et très substantielle à ce pays", a-t-il lancé.

pop/lap/sym

INOLTRE SU HUFFPOST

Référendum en Crimée