NOUVELLES

Libye: une employée locale de l'ambassade américaine échappe à ses ravisseurs (ambassade)

15/04/2014 04:43 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Une employée locale de sécurité de l'ambassade des Etats-Unis à Tripoli, enlevée lundi, a été retrouvée mardi soir dans un hôpital de la capitale où elle était hospitalisée pour des blessures après avoir échappé à ses ravisseurs, a-t-on appris auprès de l'ambassade.

"Elle est libre maintenant. Elle a pu s'échapper (de ses ravisseurs)", a indiqué à l'AFP Joe Mellott, porte-parole de l'ambassade.

"Elle a été blessée mais ses jours ne sont pas en danger", a-t-il ajouté, précisant que l'ambassadrice américaine Deborah Jones a pu visiter la victime mardi soir à l'hôpital.

M. Mellott a refusé de donner plus de détails sur l'incident, affirmant qu'il relevait de la "vie privée" de l'employée et que son enlèvement n'avait rien à avoir avec son travail à l'ambassade.

Le porte-parole avait indiqué plus tôt que l'employée, une agente de protection rapprochée, était portée disparue depuis lundi soir et qu'elle avait été "probablement enlevée".

Selon une source de sécurité libyenne, l'employée de l'ambassade avait été blessée par balles. Elle aurait été initialement victime d'une tentative de vol de voiture, avant d'être enlevée, selon la même source.

La Libye est le théâtre quasi-quotidien de violences et d'enlèvements, visant les Libyens et les étrangers.

Mardi matin, l'ambassadeur de Jordanie, Fawaz Aitan, a été enlevé à Tripoli par des inconnus et conduit vers une destination inconnue.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les représentations diplomatiques en Libye sont régulièrement la cible d'attaques et d'enlèvements.

ila/jeb

PLUS:hp