NOUVELLES

Les prix à la consommation ont légèrement grimpé en mars aux États-Unis

15/04/2014 02:01 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - La baisse des prix de l'essence a limité l'inflation aux États-Unis, le mois dernier, en contrebalançant partiellement l'augmentation des prix des aliments et des vêtements.

Le département du Travail des États-Unis a indiqué mardi que l'indice des prix à la consommation avait gagné 0,2 pour cent en mars, après s'être limité à des gains de 0,1 pour cent lors des deux mois précédents. Les prix n'ont progressé que de 1,5 pour cent sur une base annuelle. Cela reste bien en deçà de la cible de 2,0 pour cent que vise la Réserve fédérale des États-Unis.

En excluant les prix des éléments les plus volatils — notamment les catégories des aliments et de l'énergie — l'inflation de base s'est établie à 0,2 pour cent en mars et à 1,7 pour cent sur une base annuelle.

Le prix de l'essence à la pompe a culbuté de 1,7 pour cent en mars, ce qui a amoindri les coûts pour l'ensemble de la catégorie de l'énergie.

Mais les prix des aliments ont avancé de 0,4 pour cent, une croissance attribuable aux oeufs, au lait, aux oranges, aux côtes de porc, au boeuf haché et à la volaille. Les coûts pour les vêtements, des automobiles usagées et la télévision par câble ont aussi augmentés.

Dans l'ensemble, la plupart des signes pointent vers une faible inflation soutenue. La lente croissance économique et les difficultés du marché de l'emploi ont limité les hausses de prix, compliquant la vie des détaillants et des autres entreprises qui voudraient faire grimper les prix.

Les prix à la consommation n'ont progressé que de 1,5 pour cent pendant l'année 2013, en baisse par rapport à l'inflation de 1,8 pour cent de 2012.

PLUS:pc