NOUVELLES

La Belgique, 3e plus gros détenteur de bons du Trésor américains

15/04/2014 01:26 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

La Belgique est restée pour le deuxième mois consécutif le troisième plus gros détenteur de bons du Trésor américains, selon des données publiées mardi par le département du Trésor des Etats-Unis, une situation qui pourrait être liée à la crise en Ukraine.

Au total, 341,2 milliards de dollars de titres de dette américaine étaient détenus en février dans le pays, une hausse de près de 10% par rapport à janvier et de plus de 80% sur un an, selon la balance des flux de capitaux américains publiée par le ministère.

La Belgique se classe ainsi en troisième position d'un classement dominé par la Chine, avec 1.433 milliards de dollars, et le Japon (1.210 milliards de dollars), d'après les données brutes du ministère.

Interrogé par l'AFP, le Trésor américain n'a pas donné d'explications sur cette spectaculaire montée en puissance de la Belgique, qui pourrait être liée à la crise entre l'Ukraine et la Russie.

Selon le journal belge l'Echo, la Russie "transférerait des milliards de dollars d'actifs" des Etats-Unis vers la Belgique pour se protéger d'un éventuel embargo américain sur les avoirs russes.

Craignant un renforcement des sanctions américaines, la Banque centrale russe aurait ainsi viré une partie de ses actifs américains vers la société de services financiers Euroclear, basée en à Bruxelles, assurait le journal belge le 10 avril.

Le Trésor américain n'a pas souhaité faire de commentaires sur ce point précis.

Avant janvier, la troisième place du podium était traditionnellement occupée par un groupe de cinq îles des Caraïbes, dont les Iles Caïmans, accusées d'être des paradis fiscaux.

D'après les données publiées mardi, le volume de bons du Trésor américains détenus en Russie a en tout cas officiellement reculé en février de près de 4%, pour tomber à 126,2 milliards.

Globalement, la balance américaine des capitaux à long terme est nettement repassée dans le vert en février, traduisant le fait que les Etats-Unis ont attiré davantage ce type de capitaux qu'ils n'en ont investis à l'étranger.

Après avoir affiché un déficit de 2,1 milliards en dollars en janvier, elle a dégagé un fort excédent de 76,5 milliards de dollars en février, d'après les données du ministère.

Selon les données du gouvernement, qui ne sont pas corrigées des variations saisonnières, ce rebond tient notamment au regain d'intérêt des investisseurs privés pour les bons du Trésor, considérés comme des placements sûrs.

Le solde de leurs achats et ventes de ces titres a débouché sur un excédent de 75,9 milliards de dollars en février, contre 16,1 le mois précédent.

jt/sl/are

PLUS:hp