NOUVELLES

Koweït: des vidéos d'ex-responsables fomentant un coup d'Etat "fausses"

15/04/2014 11:41 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre koweïtien a assuré mardi aux députés, lors d'une session du Parlement à huit clos, que des vidéos montrant d'ex-responsables fomenter un coup d'Etat dans cet Etat pétrolier du Golfe, était falsifiées.

L'affaire de ces vidéos, dans laquelle seraient impliqués d'anciens hauts responsables, dont un membre de la famille régnante des Al-Sabah selon les médias, a secoué l'émirat qui affirme détenir 10% des réserves pétrolières mondiales.

Lors de la réunion du Parlement, le Premier ministre, cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah, "a montré des rapports de parties étrangères spécialisées affirmant sans aucun doute que les enregistrements audio et les vidéos étaient falsifiées", a déclaré le chef du législatif Marzouk al-Ghanem.

Le gouvernement a informé les députés qu'il remettrait tous les enregistrements au parquet, qui mène actuellement l'enquête, a-t-il ajouté.

Les députés semblaient divisés sur l'affaire: le parlementaire pro-gouvernemental Abdel Hamid Dashti a déclaré aux journalistes que les enregistrements étaient "des faux" alors que le député de l'opposition Riyad al-Adasani a assuré qu'ils étaient "vrais et très sérieux".

Le député islamiste Hamdan al-Azemi a estimé pour sa part que cette affaire reflétait "les luttes internes entre les membres de la famille régnante des Al-Sabah".

"C'est une lutte pour le pouvoir et l'argent (...) nous ne pouvons pas accepter ce qui se passe", a-t-il dit, ajoutant "le peuple koweïtien est fatigué et il faut une solution".

Le Koweït, gouverné par la famille des Al-Sabah depuis plus de 250 ans, est le théâtre depuis 2006 de querelles politiques incessantes. Une dizaine de gouvernements ont été nommés depuis, et le Parlement a été dissous six fois.

oh/at/faa

PLUS:hp