NOUVELLES

De nombreuses évacuations menées en soirée dans toute la province (CARTE INTERACTIVE)

15/04/2014 05:48 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT
Agence QMI

MONTRÉAL - La situation reste préoccupante dans plusieurs municipalités de la province, alors que plusieurs cours d'eau sortent de leur lit, forçant l'évacuation de bon nombre de citoyens.

Dans la région de la Capitale-Nationale, une résidence de personnes âgées a été évacuée en raison du débordement de la rivière Sainte-Anne, à Saint-Raymond.

Les citoyens du centre-ville de cette municipalité revivent un peu le cauchemar de 2012, alors que le secteur avait été inondé deux fois et que 700 citoyens avaient dû quitter leur logis.

Dans la ville de Québec, les autorités ont indiqué en fin de soirée que le niveau de plusieurs rivières a atteint «la cote d'alerte» et que le plan municipal de sécurité civile a été activé.

Ainsi, une trentaine de résidences ont été évacuées en bordure de la rivière Montmorency. La rivière Lorette est aussi sortie de son lit, ce qui nécessite la fermeture à la circulation de la rue Notre-Dame entre les routes Jean-Gauvin et de l'Aéroport. Des maisons sont aussi inondées en bordure de la rivière Jaune.

À Sherbrooke, la rivière Saint-François a atteint mardi soir un niveau de 6,7 mètres (22 pieds), soit beaucoup plus que son niveau habituel de 1,8 mètres (6 pieds).

Les autorités sherbrookoises ont dû procéder à une deuxième vague d'évacuations en moins de quelques heures.

Plus tôt en journée, la ville avait fait évacuer une trentaine de personnes à proximité du cours d'eau. Face à l'évolution de la situation, il a été décidé d'évacuer les demeures d'une centaine de citoyens supplémentaires.

«Ça va continuer à monter jusqu'à mercredi. Notre prochaine phase d'évacuations sera à 24 pieds. Il y a des possibilités qu'on se rende à ce seuil pendant la journée. On est en volume très élevé et même si ça se refroidit, on ne prévoit pas un changement de portrait», a indiqué Robert Pednault, coordonnateur-adjoint aux mesures d'urgence pour la ville de Sherbrooke.

Un centre d'urgence dédié aux évacués a été ouvert pour leur permettre de passer la nuit, tout comme à une poignée d'évacués du secteur de Lennoxville qui ont aussi dû quitter leur résidence plus tôt en journée.

La rivière Saint-François fait aussi des siennes à Weedon, où les niveaux d'eau sont particulièrement élevés.

Entre l'Estrie et le Centre-du-Québec, un avis d'évacuation a aussi été émis pour de nombreuses résidences à proximité du lac les Trois-Lacs.

En soirée, quelques dizaines de résidents de la municipalité de Scott, en Chaudières-Appalaches, étaient aussi toujours chassés de leur maison.

Au cours des prochaines heures, le portrait ne risque pas de s'améliorer, selon la Sécurité civile.

«Ce qu'on remarque c'est que malgré les températures froides, les rivières sont gorgées d'eau, donc ça va être stable ou à la hausse. On va continuer à voir les conséquences des précipitations pendant la journée», a fait savoir Thomas Blanchet, porte-parole de la Sécurité civile.

Des points d'eau sont aussi surveillance dans à peu près toutes les autres régions de la province.

(Source de la carte: Radio-Canada)

INOLTRE SU HUFFPOST

Les crues du printemps 2014 au Québec