NOUVELLES

Dernier jour de confrontation avec le procureur pour Pistorius

15/04/2014 04:16 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

La brutale confrontation avec le procureur, qui dure depuis cinq jours, devrait s'achever mardi pour le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, accusé de mentir sur les circonstances du meurtre de sa petite amie en 2013, un accident involontaire selon lui.

"Nous allons conclure le contre-interrogatoire de l'accusé aujourd'hui", a indiqué à la reprise de l'audience le procureur Gerrie Nel, qui poursuit sans relâche l'athlète de ses questions, lui reprochant ses "contradictions" et de "constamment réfléchir à sa version".

D'une petite voix, souvent submergé par l'émotion au point de faire suspendre les débats à plusieurs reprises, Oscar Pistorius, 27 ans, lui fait face maintenant depuis mercredi.

"Cela devient de plus en plus improbable et vous ajustez de plus en plus au fur et à mesure que nous avançons", lui a encore reproché le procureur, qui tentait de comprendre pourquoi Pistorius a fait feu quatre fois sur la porte de ses WC et quel type de bruit il avait entendu au moment de tirer.

En larmes, Pistorius ne cesse de démentir, répétant à l'infini "ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai".

Le calendrier du procès, initialement prévu du 3 au 20 mars, a déjà largement débordé.

Il pourrait être suspendu pendant les deux prochaines semaines et ne reprendre que le 5 mai, à la demande du parquet.

La défense de Pistorius a indiqué qu'elle serait d'accord, ce qui lui laisserait la période du 5 au 16 mai pour faire venir à la barre d'autres témoins et preuves à décharge.

clr/cpb/de

PLUS:hp