NOUVELLES

Charbonneau: un ex-employé du MTQ invité en République dominicaine

15/04/2014 05:21 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Guy Hamel, un ex-employé du ministère des Transports (MTQ) qui a siégé à des comités de sélection, a raconté à la Commission Charbonneau, mardi, qu'il avait déjà été invité en République dominicaine par un entrepreneur en construction, juste après l'exécution de son contrat.

C'est l'entreprise de construction EBC qui avait réalisé un projet de réfection de route pour le MTQ en 1990, s'est souvenu M. Hamel, ingénieur de formation.

Après la fin du contrat, M. Hamel avait accepté l'invitation en République dominicaine, où il s'était rendu avec le gérant de projets d'EBC, Gaëtan Lapointe. Et c'est l'entreprise qui a assumé tous les frais, a-t-il admis.

La procureure chef de la commission, Me Sonia LeBel, lui a demandé pourquoi l'entrepreneur tenait ainsi à le remercier, puisque le contrat de réfection de route était alors terminé.

«C'est sûr qu'il y a toujours eu un préjugé favorable à l'entrepreneur, une bonne relation. (J'ai) toujours gardé des relations proches avec les entrepreneurs, donc ça impliquait qu'on devait... ou j'avais l'esprit trop ouvert ou je voulais régler. Donc, mes offres étaient teintées de cette chose-là. J'offrais trop généreusement des règlements, dans le fond», a conclu M. Hamel.

Ce cadeau est le plus gros qu'il a reçu durant les années qu'il a passées au ministère, soit de 1975 à 2005.

En plus de ce voyage, M. Hamel a reçu divers cadeaux de la part des firmes de génie-conseil SNC, Cima+, Genivar, Tecsult et Dessau: bouteilles de vin et d'alcool à Noël et billets de hockey.

Quand les employés ont reçu «un peu de directives» du ministère concernant les cadeaux offerts, en 2002, il a été décidé de placer tous ces présents au centre de la table de conférence et d'en faire le tirage au sein de l'ensemble des employés.

Le témoin s'est rappelé que des «gestionnaires» du ministère avaient aussi accepté des billets de hockey provenant de ces firmes de consultants.

Son témoignage se poursuit mercredi.

PLUS:pc