NOUVELLES

Un nouveau fort séisme de 5,6 provoque la panique au Nicaragua

14/04/2014 10:25 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Un séisme d'une magnitude de 5,6 a secoué dimanche soir avec force l'ouest du Nicaragua et sa capitale, Managua, provoquant un vent de panique parmi la population après cette troisième forte secousse en quatre jours.

Le séisme a été enregistré à 23H07 (05H07 GMT) et son épicentre était situé à 1 km du volcan Apoyeque, sur les rives du lac Xolotlan, non loin de Managua, à une profondeur de 5,4 km, a annoncé l'Institut nicaraguayen d'études territoriales (Ineter).

Le tremblement de terre a secoué les murs et le sol dans toute la capitale, semant la panique parmi les 1,5 million d'habitants, dont certains ont préféré passer la nuit dans la rue ou toutes portes ouvertes.

"J'étais paniquée, mais j'ai pris mon fils et nous sommes allés nous mettre à l'abri. Nous restons dans la cour", a témoigné à l'AFP Esperanza Garcia, qui réside dans le sud de Managua. Comme d'autres, elle redoute une réplique de forte magnitude comme lors du tremblement de terre qui avait détruit la capitale en 1972, faisant plus 10.000 morts et de nombreux disparus

Le maire de Managua Fidel Moreno a de son côté fait état de dégâts limités, avec une vingtaine d'habitations détruites.

Ce séisme, suivi par plus de 40 répliques de moindre intensité, est survenu au quatrième jour d'un regain d'activité sismique près des volcans de Momotombo et d'Apoyeque qui bordent le lac Xolotlan. Ces secousses ont détruit quelque 2.000 habitations à Managua et dans les régions voisines de Leon, Granada, Boaco, Madriz et Carazo.

- 'Cela fait partie de notre vie' -

Jeudi, un séisme de magnitude 6,2 avait fait un mort et 38 blessés, et les autorités ont maintenu un état d'alerte rouge en raison des nombreuses répliques successives de faible intensité. Vendredi, une autre secousse de 6,1 a été enregistrée à 60 km au sud de Managua, sans toutefois faire de victimes ou dégâts.

Le tremblement de terre de dimanche avait été précédé d'une plus faible secousse de magnitude 4,9, provoquant quelques dégâts matériels.

Lundi, les travaux de reconstruction devaient commencer dans les 17 villes affectées par les séismes de ces derniers jours, avait indiqué dimanche le porte-parole du gouvernement, l'épouse du président Rosario Murillo.

Selon l'Ineter, Managua et le lac Xolotlan se situent à la confluence de 16 failles, avec plusieurs dizaines de foyers volcaniques alentour. Avant le tremblement de terre de 1972, la capitale avait déjà été détruite par un autre séisme en 1931.

"Nous avons de nombreux lacs, lagunes, volcans mais aussi des failles. Cela fait partie de notre vie et nous devons en être conscients et nous préparer", a estimé la première dame.

bm-mis/ag/ai

PLUS:hp