NOUVELLES

American Airlines: une adolescente panique après avoir diffusé une fausse menace terroriste sur Twitter

14/04/2014 11:21 EDT | Actualisé 14/04/2014 11:22 EDT
wicho/Flickr

On ne plaisante pas avec l'American Airlines. Une adolescente de 14 ans, "Sarah", cachée sur Twitter derrière le pseudo "@QueenDemetriax_" l'a appris à ses dépens en postant sur le réseau social une fausse menace terroriste à l'attention de la compagnie aérienne.

Une mauvaise blague qui a rapidement tourné au cauchemar pour la jeune fille. Tout a commencé par un tweet :

"@AmericanAir Bonjour, je m'appelle Ibrahim et je viens d'Afghanistan. Je fais partie d'Al Qaida et le 1er juin, je vais faire quelque chose d'énorme, au revoir"

Une blague de mauvais goût qui aurait disparu dans les méandres du web si American Airlines n'avait pris la menace au premier degré :

"@QueenDemetriax_ Sarah, nous prenons ces menaces très au sérieux. Votre adresse IP et les détails de votre compte vont être transmis à la sécurité et au FBI"

Résultat : panique à bord pour la jeune fille. Dans une rafale de tweets, elle tente par tous les moyens de se justifier auprès de la compagnie, sans succès.

"Oh mon dieu, je plaisantais"; "Je suis désolée, j'ai peur maintenant"; "C'était mon ami, pas moi. Prenez son adresse IP pas la mienne"; "S'il vous plaît je plaisantais, je suis juste une adolescente".

Trop tard. "Sarah" devient pour quelques heures un phénomène Twitter, sa conversation avec American Airlines étant re-tweetée plus de 15 000 fois depuis l'incident. L'adolescente s'est donc très vite retirée du réseau social en déclarant "Okay, aujourd'hui c'était le summum de mes journées Twitter".

"Seule la loi peut demander des informations"

Pourtant, selon Nu Wexler, le responsable de la communication en matière de politique publique de Twitter, la jeune femme n'avait aucune raison de paniquer à ce point. "American Airlines n'a pas accès aux adresses IP ainsi qu'aux détails des comptes des utilisateurs qui les mentionnent. Seules les autorités peuvent demander des informations sur les comptes Twitter", déclare-t-il sur le réseau social.

Si la compagnie aérienne est restée sur silence radio après sa première réponse, elle prend très au sérieux ce genre de menaces, comme toutes les autres compagnies, en particulier lorsque les membres d'organisations terroristes se font depuis quelques années très présents sur les réseaux sociaux.

Fort heureusement, cette fois-ci, il ne s'agissait que d'une mauvaise blague dont American Airlines semble avoir voulu faire un exemple.

Voici une capture d'écran de la conversation :

INOLTRE SU HUFFPOST

10 raisons de choisir le côté hublot