NOUVELLES

Procès de Lise Thibault : un retraité de Patrimoine Canada témoigne

14/04/2014 06:59 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Au tour d'un fonctionnaire retraité de Patrimoine Canada de témoigner au procès pour fraude de l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault, qui a amorcé sa deuxième semaine au palais de justice de Québec.

Jean-Paul Roy faisait le lien entre le gouvernement fédéral et les lieutenants-gouverneurs du pays. À leur nomination, c'est lui qui leur expliquait le rôle.

M. Roy a expliqué que parfois il a refusé certaines dépenses à Lise Thibault, notamment une facture de taxi de 14 $ qu'il a jugé irrecevable.

Il a aussi tenté de démontrer la flexibilité de Patrimoine Canada sur la question des remboursements de dépenses. Questionné sur un séjour dans un camp de pêche de Montebello avec son garde du corps Guy Hamelin, dont le remboursement a été autorisé, il a mentionné que ça ne « mettrait pas le Canada à terre ».

La secrétaire contre-interrogée

En matinée, l'ex-secrétaire de Lise Thibault, Marie-Claude Harvey, a été contre-interrogée sur les activités de son ancienne patronne.

Mme Harvey a admis que l'ancienne lieutenante-gouverneure recevait beaucoup d'invitations de citoyens pour participer à des événements. Selon elle, Lise Thibault était deux fois plus active que son prédécesseur. Lise Thibault était très impliquée dans l'organisation des événements de son cabinet.

L'ancienne secrétaire a aussi mentionné que les gouvernements provincial et fédéral ont presque toujours remboursé les factures qu'elle-même gérait, quelle que soit la nature des dépenses.

Elle n'a cité qu'un exemple où elle a dû rembourser 1800 $ à la demande de Patrimoine Canada pour une dépense qui n'était pas admissible.

La Couronne fera entendre mardi d'autres employés du cabinet de l'ex-lieutenante-gouverneure.

PLUS:rc