NOUVELLES

L'UE met en garde contre une "parodie" d'élection en Syrie

14/04/2014 12:15 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

L'Union européenne a mis en garde lundi contre la "parodie de démocratie" que représenteraient les élections prévues cet été en Syrie si elles ne se tenaient que dans les régions contrôlées par le pouvoir.

"Toute élection, présidentielle ou autre, qui serait organisée par le régime" en "plein conflit, uniquement dans les zones contrôlées par le pouvoir et alors que des millions de Syriens sont déplacés, serait une parodie de démocratie, n'aurait aucune crédibilité et minerait les efforts en vue d'une solution pacifique", ont déclaré les ministres des Affaires étrangères de l'UE.

La position de l'UE est proche de celle du groupe des Amis de la Syrie et du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, qui avait affirmé que la présidentielle sonnerait le glas des négociations devant mettre fin au conflit.

Le président Bachar al-Assad n'a pas encore officiellement annoncé son intention de briguer un troisième mandat lors du scrutin attendu avant juillet mais il avait affirmé en janvier à l'AFP qu'il y avait de "fortes chances" qu'il le fasse. Début mars, le Parlement syrien a voté une loi qui exclut de facto une participation de l'opposition en exil à la prochaine présidentielle.

Dans le communiqué, "L'UE condamne la décision du régime d'accepter le soutien militaire de groupes étrangers comme la branche armée du Hezbollah". Les ministres européens déplorent aussi "les graves abus" perpétrés par les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) et "d'autres groupes terroristes avec des liens avec Al-Qaïda, comme le Front Al-Nusra".

jri/jlb/ai

PLUS:hp