NOUVELLES

Les Sénateurs s'attendent à des changements après une saison décevante

14/04/2014 07:37 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa ont assumé l'entière responsabilité lundi pour leur saison décevante et ils sont conscients que d'importants changements pourraient survenir bientôt après avoir été incapables de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Jason Spezza, qui a occupé les fonctions de capitaine pour la première fois cette saison, sait que ça pourrait également être la dernière.

«Je ne suis pas naïf car on m'a déjà posé cette question à de nombreuses reprises, a admis Spezza lundi lors de la dernière rencontre des joueurs avec les médias. Beaucoup d'enjeux seront discutés au cours des mois qui précéderont la prochaine saison et je suis certain que ça en fera partie.»

Lorsqu'on lui demande s'il souhaite demeurer la pièce maîtresse de cette organisation, Spezza réplique sans détour «oui».

Spezza estime du même souffle que chacun doit faire une introspection avant d'effectuer des changements. Le vétéran, qui dispose d'une clause de non-échange et qui doit toujours écouler une saison à son contrat, a marqué 23 buts et amassé 66 points cette saison.

«Nous sommes au lendemain de la fin de la saison, donc nous disposons de beaucoup de temps pour réfléchir, a-t-il confié. Je suis certain que (le directeur général) Bryan (Murray) doit réfléchir, et je dois en faire autant. Nous ne discuterons pas avant qu'on nous le permette.»

Spezza a essuyé sa part de critiques au cours de ses 11 saisons dans l'uniforme des Sénateurs, et certains observateurs se demandent même s'il a suffisamment donné à cette organisation pour songer à un changement d'air.

«Je veux être l'un des meilleurs joueurs, et si tu veux devenir l'un des meilleurs joueurs alors il faut être prêt à prendre les critiques, qu'elles soient constructives ou non, a-t-il dit. J'ai essayé de faire de mon mieux au fil des ans sans les laisser affecter mon jeu, et probablement que ça m'a affecté en certaines occasions, mais la plupart du temps j'ai tenté de garder la tête froide.»

Après avoir accédé au deuxième tour éliminatoire l'an dernier, les attentes étaient élevées pour l'équipe de la capitale fédérale cette saison. Au bout du compte, les Sénateurs ont été leurs pires ennemis.

L'indiscipline et le manque de constance ont été les deux principaux thèmes abordés par les joueurs, qui ont assumé leurs responsabilités pour cette déconfiture. Les Sénateurs furent l'équipe la plue punie de la LNH et ils ont abouti au 27e rang au chapitre des buts alloués.

«La chimie n'a tout simplement pas opéré assez rapidement afin qu'on puisse obtenir des résultats constants au fur et à mesure que la saison avançait, a commenté le gardien de but Craig Anderson. Nous avons joué du très bon hockey par moments, en affichant parfois même le rendement d'une équipe prête pour les séries éliminatoires, mais d'autres soirs nous tombions carrément à plat.»

PLUS:pc