NOUVELLES

Les Flames de Calgary estiment que la dernière saison aura été productive

14/04/2014 07:37 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

CALGARY - Les Flames de Calgary n'ont pas accédé aux séries pour la cinquième année consécutive. La différence entre ce printemps et les quatre précédents est que les Flames n'ont pas offert des performances en-deça des attentes cette fois-ci.

Quand le directeur général — congédié cette saison — Jay Feester s'est résigné à parler de reconstruction le printemps dernier, cela a confirmé les départs de Jarome Iginla, Miikka Kiprusoff et Jay Bouwmeester et que les Flames seraient une proie facile jusqu'à ce que de nouvelles vedettes émergent ou ne soient acquises.

Les Flames, 35-40-7, ont terminé au 27e rang au total et avant-derniers dans l'Ouest. Leurs 77 points représentent le plus bas total de l'équipe depuis 2002-03. Leur lent départ — ils n'ont gagné que neuf matchs en novembre et décembre — a rendu possible une série d'auditions pour de possibles joueurs d'avenir. Une douzaine de joueurs ont d'ailleurs effectué leurs premiers pas dans la LNH avec les Flames cette saison.

L'équipe disposera d'un choix parmi les cinq premiers pour la première fois depuis 1973, alors qu'ils étaient encore les Flames d'Atlanta. Elle a 10,7 pour cent des chances de remporter la loterie pour le premier rang, qui aura lieu mardi.

Les Flames ont cependant pu compter sur la bonne volonté et la patience de leurs partisans, l'équipe compensant son manque de talent par de la ténacité: elle a été impliquée dans 49 matchs décidés par un but cette saison, conservant une fiche de 25-24.

«La conclusion d'une saison qui ne comprend pas une participation aux séries est un échec et nous reconnaissons cet échec, mais il ne s'agit pas d'une saison perdue ou gaspillée, bien au contraire», a indiqué le président des opérations hockey, Brian Burke, qui agit à titre de directeur général par intérim jusqu'à ce qu'il en embauche un nouveau.

«Je suis fier de plusieurs aspects positifs de cette saison. Je pense que nous avons offert un spectacle que nos partisans ont apprécié.»

L'entraîneur-chef Bob Hartley a été en mesure de soutirer le maximum d'effort de son groupe à sa première saison derrière le banc. Il a toujours une année de valide à son contrat et Burke a dit que Hartley serait l'entraîneur en 2014-15.

«Une fois que nous aurons un directeur général en place, je l'encouragerai à régler ce dossier, a déclaré Burke. Ce n'est pas la fin du monde qu'un entraîneur dirige pendant la dernière année de son contrat, mais ce n'est pas l'idéal. Ce sera au prochain d.g. à agir.»

PLUS:pc