NOUVELLES

Les caméras des médias seront admises dans certains tribunaux au Manitoba

14/04/2014 03:18 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

WINNIPEG - Des juges du Manitoba lancent un projet pilote qui autorisera la présence des caméras des médias lors de certaines audiences.

Une équipe de télévision sera admise en cour, mercredi, pour connaître le sort de Cassandra Knott, qui est accusée du meurtre non prémédité de son mari.

Il s'agira de la première diffusion publique de procédures devant les tribunaux du Manitoba.

Bien que certaines provinces aient déjà autorisé les caméras dans des cours d'appel, une telle pratique dans le cas d'un verdict dans un procès pour meurtre est inusitée.

Les caméras seront aussi autorisées en Cour d'appel, le 30 avril, dans le cadre du procès de Denis Labossière, reconnu coupable du meurtre de ses parents et de son frère.

Les autorités judiciaires ont fait valoir que les tribunaux sont ouverts au public, mais que la plupart des gens dépendent tout de même des médias pour obtenir des informations sur ce qui s'y passe.

PLUS:pc