NOUVELLES

Le Canadien devrait miser sur les retours d'Eller et de Prust mercredi

14/04/2014 02:02 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Le Canadien devrait pouvoir miser sur le retour au jeu des attaquants Lars Eller et Brandon Prust, mercredi, à l'ouverture de sa série de premier tour contre le Lightning, à Tampa. Quoique dans le cas de Prust, c'est moins assuré.

Eller et Prust ont pris part à la séance d'entraînement du Tricolore, lundi. Le premier s'est dit complètement rétabli de la maladie qui lui a fait rater la dernière semaine d'activités en saison régulière, tandis que le second est absent depuis quasiment un mois en raison d'une blessure au haut du corps.

«Lars, ce n'est pas sûr à 100 pour cent, a dit l'entraîneur Michel Therrien. Pour ce qui est de Brandon, il progresse, on analyse son cas sur une base quotidienne, et on ne sait pas encore».

Eller s'est dit très affamé, lui qui a vu ses séries de 2013 prendre fin abruptement en raison de la charge vicieuse d'Eric Gryba, des Sénateurs d'Ottawa.

«Je n'ai joué qu'une période en séries éliminatoires, l'an dernier, et ma première participation aux séries en 2011 remonte déjà à très loin.»

Réveil attendu

En cette première journée de préparation, le Tricolore a fourbi ses armes en peaufinant son jeu de puissance. On a beau dire le contraire dans l'entourage de l'équipe, l'absence de résultats en attaque massive dans les huit derniers matchs de la saison (0-en-23) représente la source de préoccupation du moment.

Ainsi, les trios qu'on a formés à l'entraînement ne seront pas ceux qu'on enverra dans la mêlée, mercredi, à l'exception du trio de David Desharnais, avec Max Pacioretty et Thomas Vanek. Au sein de la deuxième unité en supériorité, il y avait Tomas Plekanec, Daniel Brière, Brendan Gallagher et/ou Rene Bourque. Gallagher et Bourque étaient en alternance. Andrei Markov et P.K. Subban étaient en défense de la première unité, Alexei Emelin et Josh Gorges de la seconde.

La relance du jeu de puissance pourrait bien passer par le déblocage à l'attaque de Subban, qui n'a pas marqué dans ses 19 dernières rencontres, soit depuis le 3 mars. Subban était peu enclin à revenir sur la fin de saison difficile qu'il a connue.

«La partie agréable des séries, c'est que je n'ai plus à parler de moi. Ce sera la dernière fois que je le ferai», a-t-il d'abord averti.

«C'était ma quatrième saison dans la Ligue nationale, et j'estime avoir fait un autre pas vers l'avant, a-t-il ensuite enchaîné. Vous n'êtes pas choisis pour faire partie de l'équipe canadienne olympique si vous ne faites pas de bonnes choses. Nous (le Canadien) avons encore accédé aux séries. Je suis heureux d'avoir joué un rôle important là-dedans. À compter de maintenant, tout doit être centré sur l'équipe, pas sur moi.

«Les séries ne sont pas l'affaire d'un joueur, mais d'une équipe qui se serre les coudes. C'est important pour nous de bien jouer, comme une équipe.»

Cela dit, Therrien a dit s'attendre à ce que Subban soit un pilier de l'équipe en défense.

«C'est un joueur important pour nous. Nous voulons qu'il joue de façon responsable, qu'il soit combatif en possession de la rondelle et qu'il provoque de bonnes choses, a-t-il énuméré. On a confiance en lui. Les séries éliminatoires, c'est une nouvelle aventure, une nouvelle étape. C'est le moment de l'année où il y a des joueurs qui se surpassent.»

Subban a également souligné la chose, et on devine qu'il ne souhaite pas mieux que d'être un de ces joueurs qui se mettent en évidence quand l'enjeu est important.

Il a avoué que le bagage qu'il a acquis en séries au cours des dernières saisons est un facteur appréciable, mais qu'il n'est pas garant de succès.

«À ma première expérience en séries, nous avons atteint la finale de l'Association est, a-t-il rappelé, et depuis ce temps nous n'avons pas franchi le premier tour. L'expérience c'est une chose, mais il faut davantage pour gagner en séries.»

Subban a expliqué avoir surtout retenu de ses participations précédentes qu'une seule chose peut faire tourner le vent complètement ou modifier le déroulement d'une série.

«Toutes les présences sur la glace sont tellement importantes. Vous devez toujours jouer comme si c'était votre dernière.»

PLUS:pc