NOUVELLES

Fâché contre le Sri Lanka, le Canada suspend sa contribution au Commonwealth

14/04/2014 06:14 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé que le Canada suspendra sa contribution de 20 millions $ au Commonwealth tant et aussi longtemps que le secrétariat de l'organisation sera occupé par le Sri Lanka.

Le premier ministre Stephen Harper avait déjà boycotté le sommet du Commonwealth de l'été dernier à Colombo, la capitale du Sri Lanka, en raison d'inquiétudes quant au triste historique du pays en matière de respect des droits de l'homme.

Ottawa devait normalement verser 10 millions $ par année au secrétariat pendant deux ans, mais M. Baird a fait savoir que l'argent serait transféré ailleurs.

La contribution volontaire du Canada ira plutôt vers d'autres programmes faisant la promotion des valeurs de l'organisation internationale.

Le gouvernement Harper a d'ailleurs reçu les félicitations des chiens de garde internationaux en matière de droits de l'homme pour ses pressions en vue d'obtenir une enquête indépendante sur les événements entourant la fin de la guerre civile sri-lankaise en 2009, après 27 ans de combats.

Les forces gouvernementales et les rebelles des Tigres tamouls ont été accusés d'avoir commis des atrocités, mais les appels répétés à la tenue d'une enquête indépendante sont tombées dans l'oreille d'un sourd à Colombo.

«Le Canada continue de s'inquiéter de l'absence d'imputabilité quant à de présumées graves violations des droits de l'homme et des normes humanitaires internationales au Sri Lanka», a dit M. Baird par voie de communiqué.

«Nous redirigerons les fonds pour aider à lutter contre les mariages juvéniles et forcés, et pour aider la société civile du Commonwealth à faire progresser la promotion des droits de l'homme.»

PLUS:pc